Pour la deuxième année consécutive, les Portland Trail Blazers vont se frotter aux Golden State Warriors en playoffs. Damian Lillard est prêt.

À l’arraché, les Portland Trail Blazers ont terminé huitièmes de Conférence Ouest. Un bilan de 50% tout pile avec 41 victoires pour 41 défaites avec 1 match d’avance sur les Nuggets. Sur le trône, les Warriors ont terminé avec un bilan de 67-15.

L’an passé, en demi-finale de Conférence Ouest, les Warriors l’avaient emporté 4-1 dans une série plus serrée que prévue. Pour la saison régulière 2016-2017, les Warriors ont sweepé les Blazers avec notamment une branlée 135-90 le 18 décembre dernier. Le match le plus serré était celui du 30 janvier (113-111). Malgré cela, Damian Lillard est plus que confiant avant d’affronter les derniers finalistes NBA.

Lors d’une interview pour The Oregonian, Dame a prévenu : « Nous n’allons pas en playoffs en disant: ‘Hé, nous l’avons fait, nous sommes bénis et soyons satisfaits de ce que nous avons accompli’. Nous y allons pour faire un coup. Nous y allons pour essayer et choquer le monde ».

Quand CSN Northwest lui demande un pronostic, Lillard répond droit dans les yeux : « Blazers en 6 ». Dame DOLLA reste sur la meilleure saison régulière de sa carrière avec 27 points (44.4%), 4.9 rebonds et 5.9 passes par match. Depuis 2 ans et malgré les défaites, il pilonne bien les Warriors avec 32 points et 9.2 passes par match.

https://youtu.be/fRFYqTHxVL4

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Sans Kevin Durant ni Steve Kerr, les Warriors s’imposent à Portland

    […] (14pts, 4rbs), Golden State mène désormais 3-0 contre les Blazers. Damian Lillard prévoyait un 4-2 pour Portland, ce sera au mieux un […]

    Répondre
  2. Les Golden State Warriors sweepent les Portland Trail Blazers

    […] pari de Damian Lillard a donc été perdu. Le meneur des Blazers prévoyait une victoire en 6 de Portland, ça aura été une victoire en 4…des Warriors. Toujours sans Steve Kerr souffrant, […]

    Répondre