Demetrious Johnson vs. Ray Borg est annulé pour l’UFC 215

Battu par Henry Cejudo lors de l’UFC 227 et maintenant au ONE FC, Demetrious Johnson est revenu sur l’UFC Brooklyn et la victoire expresse du champion flyweight.

Après 14 combats sans défaite, 13 victoires consécutives, 11 défenses de ceinture consécutive, Demetrious Johnson était tombé par décision partagée contre Henry Cejudo. Son règne de 5 ans sur la catégorie flyweight prenait fin. Jamais considéré comme une superstar malgré cette domination unique dans l’histoire de l’UFC, il était échangé ensuite contre Ben Askren, combattant du ONE FC. Faisant le chemin inverse, Demetrious Johnson est depuis dans l’organisation asiatique.

Interviewé par Brett Okamoto d’ESPN, la nouvelle star du ONE FC est revenu sur l’UFC, la catégorie flyweight et le nouveau champion. Vouée à être fermée depuis la défaite de DJ, la division est en sursis depuis la victoire impressionnante de Cejudo : « Ça n’a jamais été ma division, c’est la division de l’UFC. Je suis passé à des choses plus grandes et meilleures, à mon avis. Je suis légitimement heureux pour Henry Cejudo, TJ Dillashaw et la catégorie flyweight. » 

« J’ai toujours senti qu’à l’UFC, votre statut de star dépend du nombre de pay-per-view que vous vendez. Quand Dana White vient et vous dit : ‘On pense à se débarrasser de votre division’ et que vous en êtes à la défense de votre titre pour la neuvième fois, vous êtes un peu surpris. Mais vous ne devez jamais vous inquiéter à propos de ce ce sujet ici. C’est une ambiance différente. Ne pas avoir à s’inquiéter de vendre un putain de pay-per-view et juste combattre – et que tout le monde soit content – c’est tout ce qui compte. » 

Malheureusement pour les fans, une trilogie méritée contre Henry Cejudo ne devrait pas avoir lieu. Vainqueur par TKO au premier round en 2016, DJ était tombée deux ans plus tard. Un combat que beaucoup voyaient à son avantage. Johnson met les choses au clair : « Je ne retournerai jamais en Amérique du Nord. Donc, la seule façon de s’affronter à nouveau, c’est s’il venait ici. Tout dépend de ce qui se passe à l’UFC. Il y aurait beaucoup de choses à régler, mais ce n’est pas impossible. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here