Dwyane Wade est-il immortel ?

A 34 printemps, le futur Hall-Of-Famer, Dwyane Wade semble revivre

Il est bien loin le temps où l’on avait enterré le Heat suite au départ de LeBron James à Cleveland. Comment a-t-on pu les mettre hors-jeu. La franchise floridienne avait perdu toute crédibilité à l’aube de la saison 2015-2016, mais c’était sans compter sur une équipe toujours autant compétitrice. Quatre finales d’affilée, gratifiées de deux titres de champion NBA en 2012 et 2013, l’époque où le Big Three du Heat était en concurrence permanente avec celui des Spurs semble désormais lointaine. Alors oui, le Heat version Belle Époque c’était Dwyane Wade, Chris Bosh et LeBron James. James est rentré au bercail, aux Cavs, là où il avait appris à briller. Bosh est entré, depuis déjà quelques mois, dans une longue période de convalescence suite à des pépins physiques. Wade, Dwyane Wade, l’infatigable numéro 3 lui est toujours là, il n’a rien lâché, bien au contraire.

[graphiq id= »2bpsFxfRcax » title= »Dwyane Wade Playoff Game Stats in 2015-16″ width= »600″ height= »493″ url= »https://w.graphiq.com/w/2bpsFxfRcax » link= »http://basketball-players.pointafter.com/l/274/Dwyane-Wade » link_text= »Dwyane Wade Playoff Game Stats in 2015-16 | PointAfter » ]

Dwyane Wade a 34 ans, mais n’a pas dit son dernier mot. En effet, l’arrière du Heat n’en finit plus d’impressionner par ses performances, toujours aussi constantes. Treizième saison sous les couleurs de la franchise, D-Wade a toujours soif de victoires, lui qui n’est jamais parti. Après trois titres remportés dont un fut accompagné du trophée MVP des finales, c’était il y a dix ans déjà. Onzième année consécutive que Wade dispute des Playoffs, croyez-moi sur parole, il sait à quoi s’attendre en terme de pression. Il a participé à la série du premier tour qui a été la plus pimentée. Le suspense entre Hornets et Heat fut intense tant on s’est demandé qui allait finir par s’imposer.

Deux victoires à rien pour les coéquipiers de Dwyane Wade, on pensait Charlotte atteinte définitivement et sortir par la petite porte. Trois victoires d’affilée leur on offert l’occasion de remporter la série à domicile. C’était sans compter sur le galvaniseur, Dwyane Wade, qui a remis les siens sur de bons rails pour remporter le match six. 23 points à 50% aux tirs, 6 rebonds et 4 passes en ont fait de lui le meilleur Floridien sur le parquet de la franchise de Michael Jordan. 97-90 avec un shoot à 20 secondes de la fin, toujours aussi indescriptible, Wade plante un deux-points qui restera dans les annales, Courtney Lee a eu beau défendre comme un mort de faim, cela n’a pas empêché le fidèle meneur d’hommes du Heat de marquer. Scène insolite à la clé, on a pu voir un spectateur sur le bord de la touche faire des réflexions à Dwyane. Bref, la suite c’est une qualification du Heat plutôt facile lorsqu’on regarde l’intensité des matchs précédents. 106-73 et l’American Airlines Arena voit sa team poursuivre son chemin dans ses Playoffs 2016.

D-Wade porte toujours ses coéquipiers vers le haut. Lors du premier match de la série face aux Raptors, il termine deuxième meilleur marqueur du match avec 24 points, juste derrière Goran Dragic qui comptabilise 26 unités. Le Heat n’a pas bien négocié la fin de match du Game 2 mais à 1-1, rien n’est fait et Miami peut encore accéder à la finale de Conférence. Revenu à 2-2 grâce à leur éternel numéro 3, South Beach peut rêver de retrouvailles avec King James. Si Miami est menée 3-2, Pat Riley sait qu’il peut compter sur un nouvel éclair de Flash pour accéder aux Fianles. Le Heat est redevenu une équipe équilibrée qui a trouvé en Dwyane Wade, un franchise player digne de ce nom. Si Wade n’a plus le niveau d’une star planétaire comme LeBron ou Steph Curry, il reste bel et bien un très grand joueur qui a prouvé sur toutes ses années passées sur les parquets NBA, qu’il n’arrêtera pas, ou en tout cas pas tout de suite, de briller par son énorme travail et talent éternel. Est-il immortel ? À vous de voir, mais même si la subjectivité est toujours à prendre en compte, un joueur de la trempe de Wade fait l’unanimité.

Par Alexandre D; l’Esprit Sportif

Photo By: wallpapersqq.net

Leave A Comment

Your email address will not be published.