Roger Federer vs. Rafael Nadal – le chef-d’œuvre de Rome en 2006

En finale du Masters 1000 de Rome en 2006, Roger Federer retrouvait Rafael Nadal pour la 6e fois en carrière.

En 2006, Rafael Nadal et Roger Federer sont déjà au sommet du tennis mondial. Le Suisse est n°1 et compte déjà 7 tournois du Grand Chelem. Rafael Nadal en est lui à 1 tournoi du Grand Chelem (Roland Garros 2005) et est déjà numéro 2 mondial à 19 ans. Après les mythiques Borg–McEnroe, Evert–Navratilova et Sampras–Agassi, le sport tout entier se cherche une nouvelle rivalité. Roddick et Hewitt se sont cruellement brisés face au talent de Federer et le jeune Nadal est peut-être l’élu.

Sur la terre battue de Rome, les deux tennismen se retrouvent en Finale pour ce qui deviendra l’un des classiques du tournoi. Avant ce match, l’Espagnol restait sur 52 victoires sur cette surface. De son côté Federer arrivait en Finale avec un bilan de 39-2 sur la saison. Les 2 défaites ayant été infligées contre le taureau de Manacor…

Finalement, cette bataille italienne accouchera d’un match de titan : 6-7(0), 7-6(5), 6-4, 2-6, 7-6(5). C’est véritablement lors de cette finale que la plus grande rivalité de l’histoire du tennis est née. L’élégance du suisse contre la puissance de l’espagnol et des fans opposés à jamais à la manière des Ronaldo vs. Messi et Beatles vs. Stones. Désormais ce serait Federer ou Nadal.

À Roland Garros, les deux champions se retrouveront pour la première fois en Finale à Paris. L’Espagnol l’emportera en quatre sets 1–6, 6–1, 6–4, 7–6(4). Le suisse prendra sa revanche dans son jardin de Wimbledon le mois suivant en s’imposant 6–0, 7–6(5), 6–7(2), 6–3. Federer bouclera son année 2016 avec un énorme 92–5, atteindra la finale lors de 16 de ses 17 tournois et fera un petit Chelem. Problème ? Sur ces 5 défaites, 4 auront été infligées par un seul homme… L’histoire était en marche.

Photo By: Tennis TV

Leave A Comment

Your email address will not be published.