Ferrari est-elle en position de force ?

Retour sur la 1re semaine des tests privés de Barcelone avec Ferrari qui semble avoir progressé.

La fin de l’hiver arrive et les fans de sports autos plus particulièrement de F1 s’apprêtent à passer leur week-end devant la TV ou sur les circuits. Cela veut dire que la F1 est installée depuis le début de la semaine.

Qu’est-ce que nous apprend cette 1re session ? Tout abord, elle nous apprend que Ferrari semble avoir mémorisé les erreurs du passé. Avec des temps canon, l’écurie italienne semble être sur une autre planète. Cependant, un doute subsiste : est-ce qu’elle a réalisé des temps à vide (c’est-à-dire avec très peu d’essence) ? La question mérite d’être posée, même si les premiers indices portent à croire que cela n’a pas été fait à vide.

Juste derrière, on dirait que Mercedes va avoir du travail cette année. Visiblement cela semble être dans une autre optique de fiabilité en ayant accumulé énormément de tours dans la journée. Est-ce qu’il y a une recherche de performance ? Trop tôt pour le dire.

Derrière ce couple, on retrouve Red Bull qui est pour l’instant en demi-teinte. Après 2 jours délicats, Max Verstappen et Daniel Ricciardo ont retrouvé plus d’éclats lors des deux jours suivants. Pour l’instant, Red Bull est en retrait par rapport à Mercedes et Ferrari. Toutefois, est-ce que l’écurie autrichienne est distancée ? Trop tôt pour le dire.

Et si la nouvelle réglementation  permettait à des écuries moyennes de revenir en haut du tableau ? Cela pourrait arriver à Haas F1 Team avec un travail de qualité au cours de cette semaine. Seul hic au tableau de chasse, c’est Kevin Magnussen qui s’est plaint des freins et de l’aileron avant. Sinon presque rien n’a signalé.

En revanche, les déceptions sont du côté de Force India et de Williams. Tout d’abord, l’écurie indienne a expliqué vouloir se hisser dans la bataille au podium pour le championnat des constructeurs. Pour l’instant, les tests sont peu concluants dans son ensemble. La même question se pose pour Williams. Après 1 journée convenable, l’écurie anglaise a fait démarrer Lance Stroll, mais le pilote canadien accuse du retard. Avec une sortie de piste et une Williams dans le mur lors du jour 3, certains doutes subsistent.

Certaines mauvaises langues annoncent que c’est le futur Pastor Maldonado, par rapport à ces accidents. Pour l’instant, c’est trop tôt pour le dire.

Pour poursuivre, la saison s’annonce très très longue chez McLaren Honda. Trop de souci lors de ces tests laisse présager que la saison va être particulièrement pénible. De leur côté, la saison ne s’annonce pas toute rose chez Renault. La formation française a pour ambition de titiller le moteur Mercedes en 2018. Cependant, cela semble mal embarqué, mais si le faut la 2e semaine de test qui démarre ce mardi fera sans doute du bien à Renault.

Pour conclure sur le bilan des écuries, le bonnet d’âne de cette saison sera très probablement à Sauber. Toutefois, on ne va pas se mentir, l’écurie suisse prépare la saison 2018. En tout cas, la 2e semaine devrait nous en dire plus. Par Anthony M.

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur
Photo By: Formula 1

Leave A Comment

Your email address will not be published.