Festival de Cannes : les films de sport qui ont marqué la Croisette

Pour fêter le retour du Festival de Cannes, on fait le récap des films de sport qui ont marqué la Croisette

Cannes 2016 c’est parti !! Une 69e édition qui s’annonce une nouvelle fois grandiose avec le visionnaire Georges Miller en tant que président et une sélection officielle qui promet. Entre autres on suivra de près The Neon Demon de Nicolas Widing Refn (Drive, Only God Forgives), Paterson de Jim Jarmusch ou encore Personal Shopper d’Olivier Assayas (Carlos, Sils Maria). Malheureusement, il n’y aura pas de films de sports en sélection officielle cette année. Pour voir de la sueur, il faudra aller chercher du côté de l’excellente Quinzaine des Réalisateurs avec Mercenaires de Sacha Wolff. Pour ce premier film, le réalisateur français retracera le parcours d’un jeune wallisien parti en métropole pour devenir joueur de rugby professionnel.

En attendant, on vous offre un petit florilège des films de sport qui ont marqué la croisette et le Festival de Cannes depuis sa création :

Foxcatcher

Présenté en compétition lors du Festival de Cannes de 2014, Foxcatcher se classe directement comme l’un des meilleurs films de sport de l’histoire. Réalisé par Benett Miller à qui l’on doit l’excellent Money Ball (Le Stratège), Foxcatcher est une véritable réussite qui doit beaucoup à ses acteurs : Steve Carrel, Channing Tatum et Mark Ruffalo. Inspiré d’une histoire vraie, ce film retrace l’histoire tragique entre le milliardaire John Dupont et les deux lutteurs Dave et Mark Schultz. Malgré un classicisme prononcé, Miller met en scène avec maestro les affrontements tant physiques que verbaux entre les personnages. Puissant et titanesque

 

Red Army

Réalisé par le cinéaste américain Gabe Polsky, Red Army fut lui aussi présenté en 2014 mais en séance spéciale cette fois-ci. Battit comme un film d’espionnage, ce documentaire raconte la fabuleuse épopée de la meilleure équipe de hockey de tous les temps, le club de l’Armée Rouge soviétique. Sous le regard de Slava Fetisov, grand joueur de l’URSS qui aura gagné 2 Stanley Cup et plusieurs médailles d’or aux JO, Red Army nous montre comment le sport peut être une arme idéologique en pleine Guerre Froide. Un doc vif et passionnant à voir d’urgence.

Notre analyse complète de Red Army est à retrouver ici.

Boxing Gym

Pas forcement le plus connu, ce documentaire réalisé par Frederick Wiseman suit le quotidien du Lord’s Gym, un petit club de boxe situé à Austin au Texas. Au sein de cet univers, c’est un véritable melting pot où se côtoient des gens de tout milieu là pour un seule et même passion : la boxe. Présenté lors de la Quinzaine des réalisateurs en 2010 Boxing Gym est visuellement ébouriffant où le dépassement de soi est au centre de l’œuvre.

Looking for Eric

On le sait, Ken Loach (qui revient à Cannes cette année avec Moi, Daniel Blake) est un grand fan de football. Looking For Eric marque les grands débuts d’Eric Cantona dans le 7e art dans cette comédie centrée sur le King. Montré en compétition en 2009, Looking for Eric a reçu cette année-là le prix du jury œcuménique. Un incontournable pour tout fan de la grande époque de Manchester.

When the seagulls follow the trawler, it’s because they think sardines will be thrown in to the sea” Festival de Cannes : les 11 films de sport qui ont marqué la Croisette

Maradona par Kusturica

Autre rencontre entre un grand nom du football et du cinéma avec ce documentaire sur le grand Diego. Le réalisateur serbe Émir Kusturica dresse un portait très personnel de la légende Diego Maradona dans un documentaire qui aura divisé la critique. Sélectionné pour le Festival de 2008, ce film n’en reste pas moins une œuvre captivante sur un grand champion.

Paranoïd Park

Après Elephant et The Last Days, Gus Van Sant s’intéresse à l’univers du skateboard. Tourné dans sa ville d’adoption Portland, Paranoïd Park est un petit bijou de cinéma comme le réalisateur sait (ou savait) en faire. Présenté sur la croisette lors de la 60e édition, le film de GVS aura reçu le prix du 60e anniversaire.

Pour info, l’exposition consacrée au cinéaste est visible à la Cinémathèque jusqu’au 31 juillet. Notre présentation ici.

Les Chariots de Feu

Ce film culte aura fait sensation lors de l’édition de 1981, avant de rafler la mise l’année suivante aux Oscars avec quatre statuettes, dont celle du meilleur film. Réalisé par Hugh Hudson, Les Chariots de Feu raconte l’histoire vraie de deux athlètes britanniques, qui s’affrontèrent durant la période d’après-guerre pour finalement remporter tous deux l’or en 1924 aux Jeux de Paris. Le film de sport par excellence qui a marqué des milliers de sportifs et cinéphiles.

Notre analyse complète du film ici

 

Zidane, un Portrait du XXe siècle

La 59e édition du festival en 2006 nous offert l’improbable : Zidane dans une œuvre arty. C’est en effet comme cela qu’il faut souligné le documentaire de Philippe Pareno et Douglas Gordon, un véritable OVNI qui filme le célèbre numéro 10 pendant un match de 90 minutes. Filmé grâce à 17 caméras le 23 avril 2005 lors du match entre le Real de Madrid et Villareal, ce film dresse un portrait de La légende du sport français.

Le Grand Bleu

Faut-il encore présenter ce grand classique du cinéma français ? Réalisé par Luc Besson, Le Grand Bleu avait sensation lors de son passage sur la croisette en 1988. Avec Jean Reno, Rosana Arquette et Jean-Marc Barr, ce film sur la plongée est devenu un monument du cinéma.

Festival de Cannes : les 11 films de sport qui ont marqué la Croisette

 

Les Triplettes de Belleville

Ce petit bijou du désormais mondialement reconnu Sylvain Chommet est un incontournable du cinéma d’animation français. Drôle, rétro, rafraîchissant, mais surtout magnifique visuellement, Les Triplettes de Belleville est un pur chef-d’œuvre qui mérite le maillot jaune à vie. Présenté hors compétition en 2003, ce film est un hommage à la Grande Boucle et à la petite reine.

 

Naissance des Pieuvres

Premier film de la réalisatrice Céline Sciama (Bande de filles, Tomboy) et en compétition dans la catégorie Un Certain Regard en 2007, Naissance des Pieuvres nous plonge dans l’univers de la natation synchronisée en compagnie de trois jeunes filles : Marie, Anne et Floriane. Un film magnifique et plein d’émotions sur l’adolescence et ses tracas qui va révéler au grand jour l’actrice Adèle Haenel.

By P.A.P.

Photo By: allboatsavenue.com, rogerebert.com
1 Discussion on “Festival de Cannes : les films de sport qui ont marqué la Croisette”

Leave A Comment

Your email address will not be published.