Battu par Stipe Miocic lors de l’UFC 220, Francis Ngannou fait son grand retour dans la cage. Il affronte Derrick Lewis.

C’était ainsi six combats pour autant de victoire par finition pour le Predator. Parmi les victimes du tank Ngannou, on comptait Curtis Blaydes, Andrei Arlovski et Alistair Overeem ! Toutefois, contre le champion poids lourd le plus dominant de l’histoire de l’UFC, cette impression de toute puissance s’arrêtait brutalement. Après un premier round où Francis cherchait à tout prix le KO, il sombrait dans la fatigue. Pour Fernand Lopez, son coach, que nous avions eu le plaisir d’interviewer il y a quelques jours (ici), le problème fut tactique lors de ce combat. Contre Derrick Lewis (19-5), Lopez s’attend donc à retrouver un Predator plus patient et plus opportuniste.

« J’ai rassemblé beaucoup d’expérience et j’ai beaucoup appris de ce combat. C’est quelque chose qui serait arrivé de toute façon un jour parce que mon ascension était très rapide, alors j’ai sauté beaucoup d’étapes. Je n’ai pas découvert quelque chose qui m’attraperait plus tard. À un moment donné, je peux même dire que c’est la meilleure chose qui soit arrivée parce que si cela n’arrivait pas dans ce combat, cela pourrait arriver à l’avenir. Maintenant que c’est arrivé. Nous le prenons, nous l’apprenons, nous nous levons, nous avançons. C’est comme ça que la vie est faite. » a dit Francis Ngannou (11-2) en marge de l’UFC 226.

Contre Derrick Lewis, le Franco-Camerounais sera le grandissime favori. Sur le papier, l’américain apparait même comme une version « amoindrie » de notre Predator. Possédant les mêmes qualités, Lewis est toutefois plus petit, moins athlétique, moins durable et moins puissant que son adversaire. Qu’importe, pour l’UFC, le combat permet de régler le différend qui oppose les deux fighters. Depuis un certain temps, Lewis est en effet très provocateur concernant Ngannou. Ne cherchant pas à échapper au trashtalk, Francis répondait à son tour. Entre ces strikers, l’organisation s’assure aussi un sacré spectacle puisque selon toutes vraisemblances, les débats devraient être debout. Francis Le vainqueur aura ainsi l’occasion de s’offrir un sacré highlight par KO. On regrette malheureusement le matchmaking pour Ngannou puisqu’un Lewis ne répondra pas aux questions posées par Miocic. Un Fabricio Werdum ou un Curtis Blaydes auraient été bien plus intéressants pour voir l’état des progrès du Predator. Rendez-vous samedi soir !

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *