Future Classic – la première compétition sur la vague artificielle de Kelly Slater

Légende ultime du surf mondial, Kelly Slater avait organisé le Future Classic, compétition dans son Surf Ranch en Californie.

À 45 ans, Kelly Slater reste toujours aussi influent dans le monde du surf. L’américain 11 fois champion du monde, la dernière fois à 39 ans, a développé de nombreux projets. Il a notamment grandement œuvré pour que son sport devienne discipline olympique. Côté business, le surfeur a développé une vague artificielle quasi infinie. Une véritable révolution pour un sport trop dépendant de la météo. En effet, il n’est pas rare que les compétitions soient retardées de plusieurs jours à cause des intempéries. C’est un véritable frein au développement du surf et un obstacle à la diffusion TV. La Kelly Slater Wave Company a donc mis au point « la vague parfaite ».

Depuis, le concept a été racheté par la WSL. Le 19 septembre dernier, 17 surfeurs triés sur le volet participaient à la toute première compétition au Surf Ranch. Non-officielle mais organisée par la WSL, celle-ci portait le non officieux de « Future Classic ». Parmi les participants, on retrouvait Johanne Defay, Carissa Moore, Courtney Conlogue, Adriano de Souza, Mick Fanning, John John Florence, Gabriel Medina et Filipe Toledo. Malgré sa fracture du pied droit, Kelly Slater n’a pas résisté. C’est finalement Carissa Moore et Gabriel Medina qui ont remporté la compétition.

Disputée dans des conditions parfaites, la « Future Classic » a offert un aperçu de ce que pourrait être la discipline aux JO. La première édition, expérimentale va en effet ouvrir la voie à d’autres manifestations de ce type. Que les puristes se rassurent, les compétitions dans les vagues naturelles ne sont pas remises en question. La vague artificielle représente juste une opportunité de visibilité et de développement au surf. Une fois de plus, la légende Kelly Slater a changé le game.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here