La grosse preview du Game 7 des NBA Finals 2016

Le Game 7 c’est pour ce soir, toutes les clefs de ce duel de légende entre Warriors et Cavs

Voilà on y est, c’est le jour J, l’instant T, le moment M. 82 matchs, 9 mois pour en arriver là. Le climax d’une vie de basketteur, ou de fan de basket, un Game 7 décisif en finale NBA. Petit rappel, alors qu’on les croyait épuiser au sortir de leur finale de conférence épique contre OKC (revenu des enfers après avoir été menés 3-1) les Warriors ont épaté tout leur monde encore une fois et menaient 3-1 avec même un match remporté dans l’Ohio. L’affaire semblait réglée. C’était sans compter sur le big three two de Cleveland Irving-Lebron-Love.

Après deux matchs stratosphériques du dynamic duo de Cleveland nous voilà à 3 partout, alors qu’on pensait que la suspension de Green avait pesé dans la défaite à Oakland on s’est rendu compte à Cleveland que c’était juste les Cavs qui avaient décidé d’arrêter les blagues. Défensivement d’abord en éteignant les planches brothers pour le coup, puis offensivement les deux combinés tournant à 82 points lors du Game 5. Vous me direz Kobe tournait bien à 82 points tout seul un soir à Toronto. Blocks, rebonds, passes, His Greatness était absolument partout sur ces deux derniers matchs et on compte sur lui pour réitérer ce genre de performance ce soir. Pour ce qui est de Uncle Drew, c’est la confirmation, tout ce talent qu’on apercevait à qui il manquait de vraies références commence à s’installer, et à clairement placer son nom chez les meilleurs meneurs de NBA (meilleur que CP3 ?). Une grosse perf et une victoire ce soir le propulseraient sans aucun doute au sommet de la hiérarchie des meneurs.

Oui, mais, parce qu’il y a un mais et un gros, mais qui pèse 73 victoires en saison régulière. En face c’est les Warriors, en face c’est un double MVP, en face c’est un coach of the year, en face ce sont deux vainqueurs du 3 point contest, en face c’est l’Hydre de Lerne qui peut se réveiller à tout moment. L’une des clés de ce match de ce soir ce sera la faculté de l’effectif de GS d’être à la hauteur, là où Cleveland dispose de 3,4 joueurs capables de faire la différence, les Warriors peuvent tous porter le coup de grâce sur la tête de la troupe de Lue. Personnellement je vois mal les splash brothers ou Green passer à côté de leurs matchs.

Ce qui m’amène à vous donner quelques clés pour apprivoiser cette ultime bataille :

Le rôle de Love,
Il me semble très compliqué d’imaginer Cleveland gagner sans un Love au niveau, jusqu’ici ça allait, mais ce soir plus rien ne sera laissé au hasard le moindre ballon sera bataillé, si Kevin ne veut pas aller à la guerre ça pourrait vite se sentir au tableau d’affichage.

Le match Barnes v J.R Smith
Ces deux-là sont un peu les messieurs plus de leurs équipes. Les deux sont pour le moment branchés sur courant alternatif. Et paradoxalement ou pas d’ailleurs, chaque fois qu’ils sont bons leur équipe l’emporte. Leur faculté à être vite en rythme, trouver leurs shoots va être primordiale ce soir.

L’impact de Tristan Thompson
Lors du Game 6 on a vu un énorme 2T, notamment au rebond offensif, autant de deuxièmes chances offertes à son équipe qui épuisait moralement et physiquement des Warriors qui se donne énormément sur chaque phase défensive. Réduire son impact dans la raquette dès le début du match, sans Bogut, est donc impératif si les gars de la Baie veulent avoir une chance. Varejao ou Ezeli voire Green vont devoir aller le chercher.

Iguodala
On l’a vu sortir blessé, touché vraisemblablement au nerf sciatique, incapable de rentrer des shoots même ouverts, il est impensable pour GS d’espérer gagner sans un Iggy au top niveau, notamment pour contenir LBJ défensivement.

Les bancs
Alors qu’on louait l’efficacité du banc des Warriors, on se rend compte sur les derniers matchs que Livingston ou Speights galèrent un peu plus, tandis que de l’autre côté Jefferson régale. Plus que le starter 5, le banc de Golden State va décider du sort du match de ce soir.

En tout cas ce match risque d’être légendaire, je peux vous promettre qu’on assistera au moins à deux performances complètement hors du commun, des records seront certainement battus ce soir. Dormez maintenant si vous vous sentez un peu mou, il ne faut sous aucun prétexte rater ce qui arrive ce soir. Suivez le match avec nous sur Twitter pour qu’on partage nos impressions, nos insultes, ou qu’on réponde à vos questions ! @LaSueur_off

Bon match, be part of the story ! Be part of History !

Par votre serviteur, La Berkane

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur
Photo By: @nba

Leave A Comment

Your email address will not be published.