On a rencontré le duo Polo & Pan sur un rooftop

Notre interview du duo très prometteur Polo & Pan

Polo & Pan c’est le duo qui va égayer votre été. Avec leur EP Canopée sorti la semaine dernière et leur nouvel album prévu à la rentrée, Paul et Alex composent une musique électro aux inspirations multiples. Célèbre pour La Plage Isolée et Dorothy, Polo & Pan reviennent avec des morceaux florissants et touffus comme ils aiment les qualifier. On les a rencontrés sur un célèbre rooftop parisien un soir de mai juste après un DJ Set pour discuter avec eux de ce futur album et de leurs inspirations.

 

Bien que l’été a du mal à démarrer va-t-on vous voir en festival bientôt ?
On va favoriser la fin de l’album. En ce moment on passe beaucoup de temps en studio. On enregistre à la SIRA à Asnières. On est vraiment sur la finalisation de l’album qui est prévu pour octobre donc on va être tranquille sur les festivals. Là on a sorti l’EP Canopée qui est une petite mise en bouche de ce qui va arriver ensuite.

Dans quel esprit sera cet album ?
Ce sera une sorte de mélange très florissant et très touffu. À un moment tu seras dans la jungle et d’un seul coup tu prendras un vaisseau pour aller dans l’espace — on appelle cela le « space jungle ». Ce sera à la fois très minimaliste et très groovy.

Vous avez déjà un nom en tête ?
Non pas encore, on a celui des tracks, mais pas de l’album. Mais bon a déjà pas mal de choses de finies et on sait où on va. On a hâte de le faire découvrir.

Quelles sont vos inspirations pour composer ?
On vient tous les deux d’univers très différents, mais on se retrouve toujours. On était les deux résidents du Baron à Paris, c’était notre Labo, on mettait plein de choses différentes. Pour le coup, tu vas retrouver des choses très différentes dans l’album : de la pop, des choses douces qui vont rappeler l’enfance, des choses obscures. Il y aura aussi des trucs dans un esprit un peu cumbia… bref ce sera très divers. Il y aura aussi un collab avec notre pote Jacques.

Comment vous travaillez tous les deux ?
Alex : Tout se passe à la SIRA, un complexe où des artistes d’horizons différents (graphique, musical, plastique…) travaillent et se rencontrent. Nous, on a notre petit laboratoire là-bas où on créé tout le temps. Paul a une superbe approche, il est très fort en mix et en réalisation. Moi (Alex) je viens du cinéma, j’avais donc moins la technique. Il me fallait un génie pour mettre l’idée en place un peu comme Hitchock d’une certaine manière (rires).

Paul : Pour l’album on a écrit 15 histoires. On s’est vraiment tenu à cela et tous les morceaux viennent de ce brief à part la collab avec Jacques qui était son idée. Il y a pas mal d’atomes crochus avec le cinéma comme avec le magicien d’Oz sur notre premier clip. C’est vraiment un album d’artistes.

D’ailleurs, c’est un peu la tendance de l’électro à l’heure actuelle ce fait d’aller puiser un peu partout dan différents les genres musicaux ?
Oui, ça fait longtemps que l’électro n’a pas inventé quelque chose de nouveau depuis le sampler. On est donc obligé d’aller piocher un peu partout. Nous on s’inspire de plein plein de choses : de nos collabs, de nos voyages,…

Avec d’autres personnes, Alex a créé une webradio qui s’appelle radiooooo qui voyage dans le temps et dans l’espace. On regroupe toute la musique monde de 1900 à 2010. Ca nous a permis de chercher plein de sources d’inspirations aux 4 coins du monde. On a construit l’album un peu comme un voyage.

Alex, tu viens du cinéma. Je suppose que donner beaucoup d’importance à vos clips ?
Oui, ils sont hyper importants. Le clip permet de coller une image à notre musique. On a toujours eu envie de travailler cette idée. Le live sera aussi dans cet esprit avec beaucoup de visuels. Les clips ne sont pas encore déterminés, mais on a déjà pas mal storyboardé. Polo & Pan c’est une recherche esthétique nostalgique et innocente. On est une génération qui a voulu être préservé des choses et nous on veut juste provoquer des instants simples de bonheur. On n’est pas du tout dans le hard comme peut l’être la techno et des lieux comme la Concrète.

Finalement, votre album à l’air d’être un peu construit comme une B.O ?
C’est vrai, c’est un peu la B.O de notre vie. Notre but c’est de faire de la BO, on est influencé par tous les grands compositeurs (Vladimir Cosma, Michel Legrand, Nino Rota,…) et on veut prolonger cet esprit —là. Plus tard c’est sûr qu’on aimerait bien associer notre musique à un film ou à un jeu vidéo. Faire de l’art total ce serait vraiment cool. C’est je pense, le futur de l’Art que d’être métisse et d’associer la sculpture, l’image, la musique… Avec les nouvelles technologies, ça va être extrêmement simple et accessible.

Merci les gars et bonne continuation.
Propos recueillis par PAP et G

Photo By: villaschweppes.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.