Georges Saint-Pierre se fait détruire par Steven Seagal (au cinéma)

Alors qu’on attend son retour à l’UFC, la légende Georges Saint-Pierre continue son périple cinématographique. Une carrière qui l’a conduit tout droit à Steven Seagal.

Présentateur, acteur, Georges Saint-Pierre sait comment occuper ses journées loin de l’UFC et du MMA. Avec son charisme digne des plus grands noms d’Hollywood, GSP avait toutes les prédispositions pour l’actor studio. C’est ainsi qu’on a pu l’apercevoir dans le second volet de Captain America sorti en 2014. Présent dans la scène d’intro, le combattant québécois s’était fait gentiment démonter par Chris Evans et Scarlett Johansson. Cette fois-ci, notre ami Saint-Pierre décide de s’en prendre au maître du nanar Steven Seagal avec une fin dramatique pour le canadien de 35 ans.

Un film sorti uniquement au Moyen-Orient

Heureusement, vous avez échappé à cette belle bouse. Sorti seulement au Koweït au printemps dernier Killing Salazar est l’un de ces films ringards dont Steven Seagal a le secret depuis les années 90. L’acteur qui a désormais 64 ans (et oui les années passent) est connus notamment pour des « chefs-d’œuvre » tel que Piège à Grande Vitesse, Mission Alcatraz et plus récemment Code Of Honor. Des films spécialement conçus pour les secondes parties de soirées des chaines de la TNT et de la mythique RTL9.

Afin de vous épargner un possible supplice, voici le combat final Killing Salazar entre Seagal et GSP. Un duel orchestré de main de maître et qui finit de manière tragique pour la star de l’UFC.

En attendant son retour dans l’octogone

Heureusement les branlées au cinéma devraient rapidement se terminer pour Georges Saint-Pierre. Le natif de Saint-Isidore au Québec va retrouver la cage de l’UFC. Un retour prévu pour l’UFC 206 et qui se tiendra à Toronto à la fin de l’année 2016.

Il reste cependant pas mal de conditions à régler pour le comeback de la légende. Prize Money, adversaire… des détails qui sont toujours en cours de négociation avec le patron de l’UFC Dana White.

En attendant, on profite du talent de Saint-Pierre face à Seagal dans un combat déjà mythique.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
1 Discussion on “Georges Saint-Pierre se fait détruire par Steven Seagal (au cinéma)”

Leave A Comment

Your email address will not be published.