Georges St-Pierre vs. BJ Penn II – le jour où GSP s’est énervé

Le 31 janvier 2009, BJ Penn et Georges St-Pierre s’affrontaient lors de l’UFC 94 pour la ceinture welterweight du Canadien.

Pour la première fois dans l’histoire de l’UFC, deux champions actuels allaient se combattre. Ainsi Georges St-Pierre, champion welterweight défendait sa ceinture contre BJ Penn, champion lightweight et ex-champion welterweight de l’organisation.

Le 4 mars 2006, Georges St-Pierre avait remporté le premier combat entre les deux phénomènes. Une victoire par décision partagée qui lui aura donné droit d’affronter le champion de l’époque : Matt Hugues. GSP prendra ensuite la ceinture puis perdra contre Matt Serra avant d’entamer un run exceptionnel.

Ainsi, après avoir pris sa revanche contre Matt Serra par TKO et unifié les ceintures, il défend son titre avec succès contre Jon Fitch. La prochaine étape vers la légende se nomme BJ Penn.

En préparation du combat, l’hawaïen se distingue ainsi par une sortie médiatique qui ne passera pas inaperçue : « Georges, je vais aller jusqu’à la mort. Je vais essayer de te tuer et je ne plaisante pas. »

Visiblement touché par ces GSP roulera sur son adversaire. Durant 4 rounds, le Canadien dominera comme rarement. Complètement dépassé physiquement, BJ Penn sera constamment harassé par St-Pierre. Toujours aussi impressionnant en takedown, le champion se livrera à des séances de ground & pound dévastatrices. À la fin du 4e round, le corner de BJ Penn signalera au docteur sa volonté d’arrêter les frais. Georges St-Pierre l’emportait ainsi par TKO. Après une première victoire controversée, celle-ci ne souffrait d’aucune contestation possible. Encore que…

En effet, une polémique autour de GSP viendra entacher cette démonstration. Entre les premiers et seconds rounds, Phil Nurse, l’un des cornermen de St-Pierre, appliquera de la vaseline sur le dos et les épaules de son poulain. Si la vaseline est autorisée pour se protéger des coupures au visage, elle ne l’est pas pour les autres parties du corps. En effet, les parties du corps où le produit est appliqué deviennent glissantes ; donnant ainsi un avantage considérable à celui qui l’utilise. BJ Penn utilisera cet argument pour tenter de changer la décision. En vain… Effectivement, n’importe quelle personne qui voyait le combat pouvait être témoin de la domination écrasante de GSP.

Photo By: Creators.co

Leave A Comment

Your email address will not be published.