Un green de golf à domicile? Le rêve à portée de swing !

Quel amateur de golf n’a jamais rêvé d’avoir son green à domicile ? De frapper quelques balles entre amis le week-end ? Voire même d’impressionner un client, tout aussi passionné par le club et les birdies ?

De prime abord, le green de golf chez soi semble un rêve coûteux, en plus d’être complexe à réaliser techniquement. En réalité, si quelques investissements sont bien nécessaires, ce projet n’est en rien réservé à Tiger Woods ou à Phil Mickelson.

Voici quelques conseils indispensables pour putter très bientôt sur votre green privatif.

Au départ était le green…

Un green en gazon est le must. Esthétique et respectueux de l’environnement, il confère une plus-value considérable à votre bien immobilier. Personnalisable en fonction de la taille de votre extérieur, il nécessite d’abord un remblayage du terrain.

Pas besoin d’acheter de machine de gros œuvre, rassurez-vous. Pour cette première étape, il suffit de trouver sur le web des particuliers qui louent la leur à la journée. C’est à ce moment-là qu’il faut choisir les emplacements stratégiques pour vos bunkers ou autres obstacles qui optimiseront votre expérience de jeu.

Délimitez votre green en n’hésitant pas à vous inspirer des practices pros. Of course, ce ne sera pas le Saint-Andrews en Écosse, ou l’Augusta de Géorgie, mais créez un farway et un rough à votre mesure. Bordez ensuite le parcours avec des aménagements mobiles. Pour ce faire, plusieurs sites d’ameublement d’extérieur comme https://www.chaletdejardin.fr/  vous proposent des structures en bois, cailloux de décoration, drapeaux, etc. En préférant ces agencements à des installations définitives, vous pourrez changer la forme de votre parcours dès que vous en éprouverez l’envie.

Un gazon à la hauteur du British Open

Il ne vous reste plus alors qu’à préparer la terre. Étape capitale et sportive. Elle assure le maintien, la durabilité de votre parcours. Placez du sable ou de la tourbe en quantité importante sur votre terrain avant de le niveler. Après cette préparation vient la phase du semis. De la qualité du gazon dépendra votre plaisir du jeu. Le choix de la semence est donc crucial.

Traitez la terre, pour éviter que l’herbe annuelle ne repousse, et choisissez vos semences en privilégiant les plus fraîches. Le mélange de Ray Grass anglais, fétuque rouge demi-traçante et gazonnante et fétuque ovine est celui qu’affectionnent les pros du terrain de golf.

Le semis est à effectuer au printemps, voire à l’automne. Pour un résultat optimal, utilisez un semoir à gazon qui repartira les semences de manière homogène. Ratissez légèrement, passez ensuite le rouleau à main et il ne reste plus qu’à préparer le club house.

Dès que l’herbe atteint 7 cm, la tonte s’impose. Il faut ensuite raccourcir la hauteur de tonte en tonte pour atteindre 5 mm, hauteur idéale pour maximiser la précision de votre swing.

Un entretien de champion du PGA !

Pour bien entretenir votre green, le par est à 4 coups: tonte tous les 2 jours, arrosage régulier, de l’engrais et des produits de traitement. Pour l’arrosage, le plus simple est de mettre en place un système d’arrosage automatique.

In fine, avoir un green de golf chez soi revient entre 15 et 30 €/m2 pour la pose et 100 à 150 € /an/m2 pour l’entretien. Un investissement qui valorise votre bien et vous assure des moments de sport et de passion incomparables.

Photo By: Google

Leave A Comment

Your email address will not be published.