INJUSTICE 2 – Un nouveau monde à construire

Au cours de ces dernières années, la franchise INJUSTICE a réussi à s’imposer aussi bien dans le monde des jeux de combats que dans celui de la bande dessinée.

Réinventant l’icône qu’est Superman, le faisant passer de héros à dictateur, les comics éponymes proposaient de nous présenter les évènements qui ont pu conduire Clark à devenir la pourriture qu’il est aujourd’hui. Après plus de 13 tomes (11 pour la série Injustice – les dieux sont parmi nous et 2 pour Injustice – Ground Zero) Urban a publié ce 7 juillet le premier tome d’Injustice 2, mettant en avant les aventures de Batman se déroulant entre les jeux INJUSTICE 1 et 2. Je vous propose de rentrer un peu plus en détail dans ce premier tome et de vous dire ce que j’en ai pensé.

Bien entendu quelques spoilers sont à prévoir donc si vous n’avez pas envie de vous faire spoil passez votre chemin.

Qu’est ce que ça raconte?

Depuis que Superman a été mis hors d’état de nuire, il en va de la responsabilité de Batman de recouvrer la confiance du peuple terrien et d’assurer sa sécurité une bonne fois pour toutes. Mais rapidement, d’autres forces s’élèvent dans l’espoir de profiter du vide laissé par l’ancien tyran. Batman n’a plus beaucoup d’alliés pour l’épauler, mais il pourra au moins compter sur l’aide d’Harley Quinn. Au même moment, la Suicide Squad infiltre le Pentagone…

Comme vous avez pu le lire, le monde est en souffrance après les 5 années d’oppression du régime et doit retrouver confiance en Batman et au système. Le problème étant que malgré les actions très discutables de l’homme d’acier, il a toujours un fort soutien d’une grande partie des terriens. Le monde étant devenu beaucoup plus sûr grâce à ses actions (il avait tout de même réussi à stopper toutes les guerres présentes sur le globe au prix de la liberté collective et de son intégrité morale, mais bon, le résultat était là). Tom Taylor, le scénariste de la première série Injustice et de Earth-2 (autre terre où la trinité Batman, Superman et Wonder Woman sont décédés suite à la guerre contre Darkseid) arrive encore une fois à nous faire plonger dans cet univers dystopique.

Malgré une qualité discutable et des histoires assez répétitives avec la série Injustice, ce premier tome tient ses promesses et arrive à casser le rythme instauré au travers des premiers numéros. Nous ne sommes plus sur le découpage habituel basé en année comme avait pu le faire Injustice – Gods Among us(avec 2 tomes pour chaque année, excepté pour la dernière qui en comptait en 3), mais plus sur une continuité qui se suffit à elle-même sans nécessairement rappelé le temps qui s’est écoulé depuis le premier chapitre à l’image  d’un compte à rebours. Taylor réinvente donc sa manière de scénariser la série Injustice et ça fait du bien! Comme je le disais, on n’a plus cette impression que chaque arc narratif se terminera au cours du deuxième ou troisième numéro. Cependant, il est possible que je m’emballe un peu trop vite vu je n’ai lu que le premier tome, mais cela reste selon moi très rafraîchissant.

De plus, Taylor met en place de réelles intrigues et nous présentent des débats qui font écho au monde d’aujourd’hui. C’est la suicide squad qui est au coeur du scénario afin d’imager au mieux les idées que Taylor a en tête. Elle est reformée par le gouvernement pour mener des missions suicidaires comme à son habitude. Cependant, un autre groupe en prend le contrôle afin de lutter contre la surpopulation, la pollution, la disparition d’espèces animales, etc. Même si ces causes sont plus que respectables les moyens mis en place sont bien entendu extrêmes et nécessitent l’élimination d’une partie dite « néfaste » de l’humanité. D’un autre côté, nous avons un Bruce Wayne bien affecté par les pertes qu’il a subi au cours de ces 5 dernières années et décide de demander de l’aide aux maximums de personnes afin de réformer le monde de la meilleure des façons en accord avec les différents gouvernements et en utilisant donc la liberté d’expression comme « arme » à la différence du Tyran Mr.Kent.

Suicid Squad Injustice 2 (1)

Nous avons donc deux points de vue très similaires, mais qui se font face au cours de cet arc entamé par Taylor. Les confrontations sont plus que prenantes et plusieurs personnages pas encore aperçus au cours des 13 premiers ouvrages font leur apparition, permettant de développer une facette d’Injustice qu’on n’avait pas forcément explorée. Ce qui est aussi appréciable c’est qu’on revient aussi à un côté un peu plus terre à terre sans affrontements gargantuesques impliquant les êtres les plus puissants de l’univers. Je pense que les fans de la série Arrow et ceux du chevalier noir seront plus que ravis.

Le côté émotionnel est aussi mis en avant. Pour ceux qui ont joué au jeu INJUSTICE 2, vous n’êtes pas sans savoir que Black Canary et Green Arrow étaient présents. Et bien c’est dans ce tome qu’ils font leur grand retour profitant du calme instauré au monde par Bruce et de l’aide du Dr.Fate (je tiens à vous rappeler que Dinah était présumée morte depuis plus de 4 ans, mais elle « logeait » sur une autre terre en compagnie de l’Oliver de cet autre monde). Ne vous étonnez donc pas que les retrouvailles entre Bruce, Harley et ce couple d’une autre dimension soient très émouvantes aussi bien pour nos héros que pour le lecteur.

Injustice 2

Hormis l’histoire le dessin est aussi très réussi comme d’habitude. On retrouve mon dessinateur préféré de la série INJUSTICE Bruno REDONDO (aussi présent sur Earth-2) qui nous livre toujours des planches d’une grande qualité. Pour mon plus grand plaisir (et peut-être le vôtre) il dessine la quasi-totalité du tome 1, excepté pour le dernier chapitre où c’est Mike S. Miller qui s’en occupe. Personnellement je suis beaucoup moins fan du style de Miller, mais j’ai tout de même réussi à m’y adapter au cours de mes lectures sur les précédents numéros.

Incontournable ou pas?

Pour le fan de la franchise INJUSTICE que je suis, ce comics est plus qu’incontournable. Le renouveau scénaristique déjà entamé avec l’année 5 d’Injustice saura ravir les fans et leur permettra de vivre une nouvelle expérience avec cette série. Pour ceux qui ont joué aux deux jeux, vous pouvez aisément commencer la série INJUSTICE 2 sans passer par les autres tomes, mais je vous conseille tout de même, si vous en avez la possibilité, de faire des recherches sur les évènements passés afin de comprendre dans le détail certaines références du tome 1 (bien que cela ne soit indispensable). Mais si vous êtes atteint de « flemmingite aiguë », il est fort probable que pour vous faciliter la tache d’autres articles sortent sur les précédents arcs d’injustice afin de vous fournir le maximum d’informations possibles, qui sait …

Tout cela pour dire que si vous voulez lire un comics prenant je vous conseille de vous jeter sur ce tome disponible juste ici, représentant la première d’un nouvel édifice qui, on l’espère, sera grandiose.

Photo By: DC Comics
5 Discussions on
“INJUSTICE 2 – Un nouveau monde à construire”

Leave A Comment

Your email address will not be published.