ESTA Soulection

A l’occasion de la tournée Soulection dans les clubs du monde entier, et une date au Faust Paris le 24 mars prochain, nous avons donc recueilli les propos du talentueux ESTA. Il nous parle Soulection, Internet, clubs, DJ sets, public et prochain EP.

Révélé au grand public par Soundcloud, TheSoundyouNeed et Majestic Casual il y a environ 3 ans, ESTA fait partie de ces artistes affiliés au fameux label Soulection (Sango, Lakim…). Fondé en janvier 2011 et basé à Los Angeles, le label indépendant a réussi en l’espace de quelques années à s’imposer comme l’un des labels les plus chauds du moment. Récemment cité par le très sérieux magazine Forbes comme précurseur des sonorités de demain, la startup californienne a ainsi relevé le pari audacieux de proposer un son unique principalement teinté d’influences future bass, hip-hop, Soul/R&B, jazz et house (#watchout).

Première question :  Peux-tu te présenter en quelques mots ESTA ? Comment ta rencontre avec Soulection s’est passée ?
ESTA est un homme de peu de mots haha. Il y a quelques années, je jouais des morceaux à un concert local, juste 30 personnes peut-être, et Andre Power, un des co-fondateurs du label était parmi ces personnes-là. Après, je crois qu’il est allé parler de moi à Joe (NDLR Joe Kay, co-fondateur du label), on a échangé des mails et depuis on est devenus une famille.

Peux-tu nous parler de l’importance de ta team et qui est ta team aujourd’hui ?
Mec, je pourrais pas te dire ce que je ferais sans ma team. C’est ma principale source d’inspiration, de conseil et toute aide dont j’ai besoin au niveau musical.

Dans quelle mesure tu penses que des chaînes Youtube/canaux comme Soundcloud ou Majestic Casual t’ont aidé à promouvoir ta musique ?
Je ne serais rien s’il n’y avait pas ces chaînes. Ils ont été les premiers à vraiment me soutenir et partager ma musique. Je leur en serai toujours reconnaissant pour cela !  Mais je ne dois dois pas oublier qu’il y a aussi tout un monde qui n’écoute pas forcément sur ces chaînes haha.

Comment décrirais-tu ton son ?
J’ai toujours eu du mal à le décrire…donc je dirais que c’est une sorte de « sexy/R&B » groove haha.

Quelles ont été tes tracks favorites ou références étant plus jeunes ?
Il y en a beaucoup trop pour que je puisse les mentionner tous. Blackstreet, Janet Jackson, Outkast, Usher jeune étaient les premiers CD  que j’ai vraiment achetés moi-même haha !

On sait que tu as commencé avec FL Studio pour composer tes morceaux. Dis-nous en plus sur le matos que t’utilises et sur la façon dont tu approches la composition : On va prendre un de tes morceaux en  exemple : Feathers. Comment t’as écrit ce titre jazzy ?
Ouais, j’ai commencé par FL Studio, et j’ai migré vers Reason, mais je le sentais pas trop. Puis j’ai acheté un MPC 1000, j’ai kiffé, je l’ai couplé avec Garageband et c’était mon matériel pendant longtemps. Puis on m’a montré Ableton et j’ai redécouvert ma passion pour la création de morceaux.

Feathers était cool. J’étais là avec des amis, je jouais comme ça sur mon piano Rhodes et puis j’ai trouvé cette progression d’accords. Puis je suis allé en studio et j’ai fait le morceau. Après mon pote qui était dans l’autre pièce a débarqué, J-Bird et on a tout fait d’un trait.

Tu as joué partout aux États-Unis et à l’étranger, quel a été le show le plus mémorable que tu aies donné jusqu’à présent ?
J’ai commencé à faire des tournées en 2014 juste aux États-Unis puis peu après, j’ai fait l’Europe et l’Asie. C’est difficile à dire parce que je n’avais jamais vraiment voyagé avant d’avoir commencé la musique donc c’est tout nouveau pour moi, mais jouer aux Philippines était peut-être la chose la plus mémorable. Je n’avais jamais été dans mon pays d’origine et aller là-bas grâce à la musique était vraiment incroyable pour moi.

Tu vas jouer au FAUST Paris le 24 mars avec toute la famille Soulection (Sango, Joe Kay, The Whooligan, Hannah Faith), tu peux nous en dire plus ?
Ce sera ma 4e fois en France ! ça faisait un moment et je suis impatient d’y être, surtout cette fois avec une plus grosse équipe. Je sais que ça va être fou, ce line-up n’est pas une blague !

En parlant de shows, il y a quelques années tu as joué à la Boiler Room London, on a vu la vidéo, c’était comment ?
Un truc de dingue. Honnêtement, je ne savais pas à quoi m’attendre, j’avais seulement vu une poignée de vidéos boiler rooms

On venait d’atterrir et on devait aller directement à l’endroit où se tenait la Boiler Room. Je me rappelle juste avoir été très fatigué. Mais dès que j’ai commencé et que j’ai ressenti l’énergie des gens autour de moi, tout est monté à un autre niveau. Je ne peux pas m’attribuer ce dj set. C’était l’énergie de tout le monde dans la pièce qui m’a poussé.

Y a-t-il une différence quand on joue pour un public européen comparé à un public américain ?
Totalement. J’ai l’impression que je dois arriver correct et clean en Europe. Les goûts musicaux, l’appréciation pour la musique est beaucoup plus avancée, et ils sont plus ouverts, ce que j’adore parce que je n’aime pas trop rester dans un seul genre trop longtemps. 

Dernière découverte musicale que tu recommanderais ?
Je suis un peu en retard sur ce coup, mais Weather Report reste mon addiction en ce moment. J’ai vraiment l’impression qu’en les écoutant, mon oreille musicale s’améliore.

Quels sont tes projets futurs et quel serait ton prochain gros goal dans ta carrière musicale (Grammy ? Coachella ? Collaboration ?) ?
Je travaille en ce moment sur un EP et un album en même temps. Je n’ai pas sorti de son depuis un petit bout de temps donc je me dois de gâter mes adorables listeners bientôt !

Un Grammy serait carrément cool évidemment, mais vraiment pour l’instant, je souhaiterais juste que mon album soit bien perçu et que je puisse présenter mon son à de nouvelles oreilles.

Un dernier mot pour finir l’interview peut-être ?
Je suis impatient de vous voir et qu’on s’éclate ! Ce sera un show dont on se souviendra ! 

Merci et bonne continuation pour ta tournée mondiale ESTA !
Remerciements à Julio « The Whooligan » Galvez de l’équipe Soulection.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here