Même JaVale McGee devient chaud aux Warriors

Définitivement signé par les Warriors en toute fin de Free Agency, JaVale McGee est parfaitement intégré au sein du collectif Californien.

Abonné du Shaqtin’ A Fool et risée de la Ligue, JaVale McGee semblait condamné à truster les highlights du meilleur du pire. Le 9 juillet dernier, les Dallas Mavericks décidaient de couper le pivot après une saison décevante et encore plombée par les blessures à 5.1pts, 3.9rbs en 10.9 minutes par match.

Le joueur de 28 ans touchait ainsi le fond après une terrible récession dans ses stats depuis la saison 2011-2012. À 24 ans et pour sa troisième campagne NBA, le pivot réalisait son meilleur exercice avec 11.9pts, 8.8rbs et 2.5 blocs en 27.4 minutes de jeu.

Sauvé in extremis du néant pas Steve Kerr, McGee donne pour le moment raison au coach des Warriors. Avec 5.6 points, 2.4 rebonds en 8.2 minutes de jeu, on pourrait penser que le joueur réalise une saison dans la lignée de la précédente. Détrompez-vous !

Saison 2016/2017 : 5.6 points, 2.4 rebonds, 0.7 bloc en 8.2 minutes
10 derniers matchs : 7.6 points, 3.1 rebonds, 0.6 bloc en 10.2 minutes
5 derniers matchs : 9 points, 3.2 rebonds, 0.6 bloc en 11.6 minutes

Lentement mais sûrement le joueur monte en puissance et coach Kerr lui fait de plus en plus confiance. Il se murmure même que McGee pourrait remplacer Zaza Pachulia dans le 5 majeur des Warriors. Durant la blessure de Zaza, c’est d’ailleurs JaVale qui avait pris sa place dans le 5. La différence majeure entre les deux est la protection du cercle : Zaza est tout sauf un Rim Protector. Amputés d’Andrew Bogut, Fesuts Ezeli et Marreese Speights, les Warriors se doivent d’en avoir un pour se préparer aux grosses joutes de printemps. JaVale McGee est cet homme.

Contre New York, le 16 décembre dernier, Curry a joué 34 minutes pour 8 points et Durant 33 minutes pour 15 points. McGee ? 16 minutes pour 17 points. Da Real MVP.

« Je ne me suis jamais autant amusé que cette année dans ma carrière » – JaVale McGee

Devant Anderson Varejao et Kevon Looney dans la hiérarchie, il ne lui reste plus qu’un échelon à monter pour devenir le nouveau pivot titulaire de la superteam. Ses longs bras et ses qualités athlétiques toujours présentes ne seront pas de trop dans la conquête du titre. Avec son contrat minimum d’un an, il risque de récupérer un joli pactole l’an prochain !

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
NBA, NFL, UFC et bien plus encore.
Photo By: @JaValeMcGee34

Leave A Comment

Your email address will not be published.