Désormais parmi les stars de la NBA, Joel Embiid a connu un parcours particulier avant de se retrouver par les étoiles du All Star Game.

Né au Cameroun, Joel Embiid découvrait le basket-ball à 15 ans. Lors d’un camp organisé par Luc Mbah a Moute, le jeune pivot tapait dans l’oeil du NBAer. Ainsi, à 16 ans, Embiid s’envolait pour les États-Unis. De son propre aveu, il pouvait dunker mais n’avait aucun handle. Pour The Players’ Tribune, il a raconté son apprentissage du tir. S’entraînant avec l’arrière Michael Frazier II à l’époque, il se fait ridiculiser jour après jour lors des concours de shoots. Un soir, il décide de changer les choses.

« Alors je suis en train de me détendre un soir, et je vais sur YouTube, et je pense que je suis sur le point de régler ce problème. Je vais dans la barre de recherche et j’écris…COMMENT SHOOTER À TROIS-POINTS. Non. COMMENT TIRER AVEC UNE BONNE FORME. Non. Puis la lumière s’est allumée, mec. J’ai tapé les mots magiques. BLANCS TIRANT À TROIS-POINTS. »

« Écoutez, je sais que c’est un stéréotype, mais avez-vous déjà vu un type blanc de 30 ans tirer à trois-points ? Ce coude est rentré, mec. Les genoux sont pliés. Le suivi est parfait. Toujours. Vous voyez en Amérique, il y a toujours un vieil homme portant un sweat-shirt Everlast sur le terrain. Ce gars est toujours un problème. Son jeu est toujours là. »

« Ce sont les gars qui m’ont appris sur YouTube. Juste des gens au hasard tirant des trois avec une forme parfaite. Michael et moi jouions pendant des heures après l’entraînement et j’essayais d’imiter la façon dont ils tiraient la balle, et j’ai commencé à être capable de concourir. C’était fou, parce que trouver de la distance a changé mon jeu entier. Les équipes ne pouvaient plus jouer contre moi et j’ai commencé à faire beaucoup mieux. Je sais que les gens vont penser que j’exagère, mais c’est une vraie histoire. »

Tags Sixers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *