Jonathan Drouin : Success Story

Retour sur le parcours atypique de Jonathan Drouin

Espoir Québécois

Né le 28 Mars 1995 à Sainte Agathes des Monts une petite ville au sud du Québec, Jonathan Drouin se révèle rapidement être un espoir du Hockey Canadien mais son parcours ne sera finalement pas aussi simple que prévu …

Alors qu’il n’a que 15 ans, Jonathan Drouin évolue dans la ligue de Hockey amateur du Québec au poste d’ailier gauche pour une association appelée les Lions de Lac St-Louis. Il y effectue deux saisons globalement correctes avec une qualification en Playoffs lors de la première et un total de 111 points en 60 rencontres de saison régulière sur les deux années. Ses performances ne passent pas inaperçues, en 2011 il est sélectionné au deuxième rang par une franchise de la Ligue junior majeure du Québec. Il quitte donc ses partenaires en cours de saison pour rejoindre les Mooseheads de Halifax (ancienne maison de Brad Marchand et Jakub Voracek).

Dès son arrivée, il se montre décisif et ne tarde pas à s’imposer au sein de son nouveau collectif. En 2013 il est l’un des artisans du succès des Mooseheads en séries éliminatoires et ajoute à son palmarès la Coupe Memorial (trophée remis au champion de la Ligue junior majeure du Québec). Lors de ces 3 saisons à Halifax, Jonathan Drouin explose les compteurs et dépasse à deux reprises la barre des 100 points en une saison régulière. En Playoffs, les résultats sont les mêmes … 26, 35 et 41 points lors de sa dernière saison avec les Mooseheads.

En 2013 il est repêché au troisième rang par le Lightning de Tampa Bay (NHL), mais effectuera une dernière saison à Halifax.

En trois saisons avec Halifax, Drouin décroche 5 récompenses individuelles, dont celle du meilleur espoir de la Ligue, mais aussi celle du meilleur joueur ainsi qu’un titre de champion.

Cette période est également synonyme de carrière internationale puisqu’il intègre l’équipe junior du Canada et participe à deux reprises aux Championnats du monde Junior.

Tampa Bay : Terre de doutes

Dès son arrivée au Lightning en 2014, Drouin se blesse au camp d’entraînement … il manquera 4 semaines. La direction de Tampa décide alors de l’affecter dans la AHL (antichambre de la NHL) avec le Crunch de Syracuse pour sa réhabilitation. Après seulement 2 rencontres, il inscrit 3 points et démontre à ses dirigeants qu’il est apte à reprendre du service pour le Lightning.

En Octobre 2014, le Québécois fait ses débuts dans la NHL face à Edmonton et quelques jours plus tard il inscrit son premier but face à Winnipeg.

Cette première saison dans la Ligue Nationale sera mitigée avec un bilan de 32 points dont seulement 4 buts en 70 rencontres disputées. Une pêche bien maigre pour un attaquant prodige de la NHL …

Les mois qui suivent, Drouin accumule les pépins physiques et perd peu à peu confiance. En Janvier 2016 il est reversé en AHL avec Syracuse en raison de blessures, il n’avait disputé cette saison que 19 matchs. On apprendra plus tard par son agent que l’attaquant du Lightning souhaitait quitter la Floride en Novembre 2015 et avait demandé un échange.

Fin Janvier 2016, il est finalement suspendu par son organisation après avoir refusé de disputer une rencontre de AHL avec Syracuse dans la perspective d’un transfert. Son agent avait alors déclaré qu’il avait souhaité se préserver pour le transfert et qu’il n’avait plus aucune raison de jouer pour le Lightning. La franchise avait finalement démenti toute transaction.

Il retrouve finalement le chemin de la glace en Mars 2016 avec Syracuse et se montre à nouveau décisif lançant un appel aux dirigeants de la franchise Floridienne.

PlayOffs 2016 : Une renaissance

Jonathan Drouin signe son retour avec le Lightning en Avril 2016 d’un but gagnant face aux Devils permettant au Lightning d’obtenir l’avantage de la glace pour la première manche des séries éliminatoires.

Ce but ne sera finalement que le début d’une belle histoire !

En 14 matchs, il inscrit 4 buts et délivre 8 passes décisives et devient un élément clé du Lightning en l’absence de son Capitaine Steven Stamkos.

Le numéro 27 du Lightning n’a pas fini de nous étonner et permet à Tampa de croire encore en ses chances de titre.

By Noggin

Photo By: latimes.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.