Double championne olympique en judo, Kayla Harrison est le grand espoir du MMA mondial chez les femmes. Elle combat au PFL dans la nuit de mardi à mercredi !

Lors des Jeux olympiques 2012 et 2016, Kayla Harrison est repartie avec la médaille d’or en judo chez les -78kg. Après cette brillante carrière, l’ancienne partenaire d’entraînement de Ronda Rousey annonça sa transition en MMA. Signée par le World Series of Fighting (depuis devenues PFL), elle évolue en lightweight (-70kg). Elle fait figure de véritable épouvantail mondial de la catégorie chez les femmes.

Lors des Finales du PFL (diffusées en direct sur MMA TV), Kayla Harrison affronte Larissa Pacheco… et est bien évidemment favorite. En cas de victoire, elle repartira avec 1 million de dollars. En mai dernier, l’Américaine s’était déjà imposée, par décision unanime face à Pacheco. Avec un bilan de 6-0, dont 5 victoires avant la limite (3 soumissions, 2 KOS), tout se déroule comme prévu pour elle pour le moment. Véritable star de l’organisation, Harrison risque cependant de se heurter à un plafond de verre dans les prochaines années. En effet, il n’y a pas de catégorie lightweight féminine à l’UFC… et très peu de combattantes féminines chez les featherweights… elle a conscience de ce problème.

Harrison ne ferme d’ailleurs pas la porte à un départ : « De toute évidence, je veux devenir l’une des plus grandes combattantes de l’histoire. J’espère que cela signifie que je pourrais rester avec le PFL. Mais en fin de compte, je dois faire ce qui est le mieux pour moi, pour ma carrière, pour mes objectifs, pour mes rêves et pour mes désirs. Après l’année prochaine, qui sait ? Mais j’espère que le PFL pourra attirer les meilleurs talents et que je pourrai rester avec l’organisation en laquelle je crois. Nous verrons. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here