Klay Thompson – superstar de l’ombre

Le Splash Brother est toujours plus chaud et semble heureux de son rôle de lieutenant dans l’ombre de l’imposant Stephen Curry.

Klay Thompson vient de boucler une saison régulière avec les stats suivantes 22.1 points, 3.8 rebonds et 2.1 passes par match. Pour sa cinquième saison dans la grande ligue, le bougre a encore progressé, répondant présent chaque fois que son équipe avait besoin de lui. Et dire qu’il avait failli être échangé contre Kevin Love en 2014…

Il aura planté 276 trois-points lors de cette saison régulière, soit le troisième total all-time. Ce total fait également le deuxième homme le plus prolifique de l’histoire derrière Stephen Curry (qui truste par ailleurs les deux meilleurs totaux all-time). Oui, oui, Golden State dispose des deux meilleurs shooteurs de l’histoire (statistiquement, à respectivement 26 et 28 ans, ils s’occuperont du reste plus tard) dans son équipe, prenez le temps de digérer cette information, c’est important.

All-Star pour la seconde fois de sa carrière cette saison, il aura également battu Steph Curry au concours à trois-points lors du All-Star Weekend. Le bilan historique de Golden State et ses stats lui ont également permis d’être pour la deuxième année de suite dans la All-NBA Third Team.

Comme nous l’écrivions précédemment, l’artilleur a élevé son niveau de jeu quand il le fallait, à savoir, lors des différentes blessures de Steph Curry. Si nous vous parlons de lui aujourd’hui c’est parce qu’il aura marché sur les finales de conférence face au Thunder.

Lors du Game 6 à la Chesapeake Energy Arena, les Warriors son menés 3-2, une victoire ou la porte en somme. Thompson plantera 41 points dont 11 tirs du parking (record all-time en playoffs) à 11/18. Quand Tim MacMahon lui demanda s’il était satisfait de sa prestation : « I should have had at least 13 because I missed some wide-open looks early »…Alors qu’OKC poussait, il maintiendra son équipe en vie et leur permettra de prendre les reines à la fin du quatrième quart-temps pour ne plus les lâcher. Et pourtant, il s’effacera une nouvelle fois pour permettre à Curry de sceller la victoire sur une floater. C’est aussi ce même Curry qui fera la une le lendemain avec une nouvelle posture iconique. De l’autre côté du terrain c’est également lui qui brille ou du moins, qui travaille le plus. Au premier tour, il défendait sur James Harden, au second sur Damian Lillard et lors de la série face au Thunder sur Westbrook.

Les Warriors enchaîneront et se qualifieront pour la deuxième année de suite en finales NBA. Dans une série en sept matchs, Dennis Scott et Ray Allen avaient jusque là le record du plus grand nombre de trois points marqués avec 28. Contre le Thunder, Klay Thompson et Stephen Curry en auront respectivement marqué 30 et… 32.

Si aujourd’hui Stephen Curry et les Warriors évoluent sur une autre planète, on ne peut parler d’eux sans évoquer le formidable travail de ce lieutenant de luxe qu’est Klay Thompson. Sans son MVP de coéquipiers, il serait déjà le meilleur shooteur de l’histoire, à 26 ans seulement il entre dans ses plus belles années. Croyez-nous, il n’a pas fini de nous faire rêver.

 

By Zizou

Photo By: sbnation.com
1 Discussion on “Klay Thompson – superstar de l’ombre”

Leave A Comment

Your email address will not be published.