Derrière les superstars comme Conor McGregor ou Jon Jones, la plupart des combattants de MMA sont obligés d’être fighters à mi-temps pour continuer à vivre correctement !

Le 21 février prochain, Kristina Williams repart au combat. Elle y disputera son premier fight depuis juillet dernier. Sortant d’une défaite, elle essaiera de reprendre sa marche en avant face à Denise Kielholtz lors du Bellator 239. Professionnel en MMA depuis octobre 2017, Williams représente à elle seule la situation de nombreux combattants ; obligés d’occuper plusieurs jobs pour joindre les deux bouts. Rémunérée à hauteur de 14 000$ par combat, elle doit ensuite payer son staff et les différentes taxes locales. Ce sont donc environ 7 000$ qu’elle garde pour elle.

« Je travaille dans une écurie, j’entraîne beaucoup de chevaux. J’ai un autre emploi à temps partiel chez un fleuriste et je travaille aussi dans une salle de sport. J’ai été très occupée, ce que j’aime de toute façon. Je pense que cela me motive davantage. Je suis tellement motivée pour que les choses se fassent et j’aime y mettre tout ce que j’ai. »

Dans quelques semaines, Kristina Williams jouera gros puisque le combat sera le dernier de son contrat avec le Bellator (via The Score) : « C’est le dernier combat de mon contrat, je suppose que nous verrons ce qui se passera après. Fonder une famille m’a traversé l’esprit, mais je veux vraiment voir après ce combat où va ma carrière. Je pense que ce combat va être comme le véritable début de quelque chose. Je me vois combattre encore trois ou quatre ans au moins. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here