Présent à Paris la semaine dernière, LeBron James a accordé une interview à beIN Sport concernant son été mouvementé.

Finaliste malheureux pour la deuxième fois de suite en 2018, LeBron James a ensuite quitté les Cavs. Signé pour 4 ans et 153.5 millions de dollars par les Lakers, le King découvre une troisième franchise en carrière. De passage en France dans le cadre de sa tournée mondiale avec Nike, il a répondu aux questions de beIN Sports. Avant la diffusion de l’interview prévu pour ce mardi 21h, voici quelques extraits.

Sa plus grande fierté cet été ? Avoir signé aux Lakers ou avoir ouvert une école à Akron ? « Sans hésiter d’avoir ouvert une école. Je suis bien entendu excité à l’idée de rejoindre les Lakers. Mais je suis plus fier d’avoir ouvert une école dans ma ville natale. Ça représente tant pour ma communauté et pour mes enfants qui ont grandi là-bas. Je suis très fier de ça, c’est clair. »

Son objectif cette saison ? : « L’objectif est toujours de gagner un titre NBA. C’est l’objectif. Après… L’objectif est tout là-haut (il lève la main au-dessus de sa tête). Et nous, nous sommes là (il la descend). L’équipe est jeune et on ne se connaît pas encore tous très bien. On doit continuer à progresser, jouer après jour, travailler pour prendre des habitudes de champion. Si on fait ça et qu’on progresse chaque jour, chaque semaine, chaque mois, cela nous donnera l’opportunité de connaître le succès. Le succès à quel point, ça reste l’inconnue. Mais ce qui est sûr, c’est que si on travaille dur, qu’on se donne à fond, qu’on se sacrifie les uns pour les autres et qu’on joue de la bonne façon, on peut être une bonne équipe. »

SUR LE MÊME SUJET :

Candidat au titre dès cette saison ? « Il y a beaucoup de candidats au titre, mais un seul champion : les Golden State Warriors. C’est l’équipe que tout le monde veut battre. Mais les Houston Rockets sont eux aussi très bons. Il y a aussi le Thunder, les Celtics, les Sixers, les Raptors… Il y a beaucoup de prétendants au titre, mais tout le monde sait que ce trophée appartient pour l’heure aux Warriors. »

Sur son impact sur le basket en général : « Ce n’est pas vraiment à moi de le dire. C’est aux autres de mettre tout ça en perspective. En ce qui me concerne, je n’ai jamais cherché qu’une seule chose : jouer de la bonne façon et le faire au plus haut niveau. Au bout du compte, quand j’aurai pris ma retraite, personne ne pourra dire : « Il n’a pas joué de la bonne façon. » Et ce quelle que soit la « bonne façon » en question. Je sais que j’ai toujours cherché à impliquer mes coéquipiers, je me suis toujours efforcé de jouer des deux côtés du terrain, en attaque comme en défense, et d’être un leader. Mais l’impact que j’ai eu sur le jeu, je ne sais pas. Ce n’est pas à moi de le dire. Je n’aime pas beaucoup parler de moi. Je ne suis pas vraiment fan de moi-même. Pour moi, tout ce qui compte, c’est le processus. J’aime ce que j’apporte au jeu, mais ce n’est pas mon rôle de discuter de ce que j’ai accompli ou de ce que je pourrais accomplir. je pense que ces choses-là parlent d’elles-mêmes. Je n’ai pas le recul et je ne me mets pas de limite. Il n’y a pas un point au-delà duquel je ne veux pas aller. »

Partager cet article

Tags Lakers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.