Les chiffres ont parlé – le gigantesque exploit de LeBron James

LeBron James a réussi à emmener ses Cleveland Cavaliers en Finale NBA pour la quatrième saison consécutive. Un véritable exploit au regard de son équipe.

Après un Game 7 dantesque au TD Garden, LeBron James a infligé une première défaite aux Celtics en playoffs cette saison à Boston. Pour le dernier match de la série, le King a joué 48 minutes pour 35 points (12 sur 24), 15 rebonds, 9 passes (8 TOs) et 2 blocs. Une nouvelle performance de choix pour le meilleur joueur du monde qui atteint les Finales NBA pour la 8e fois de suite. Pour la première fois de leur histoire en playoffs, Boston perd une série après avoir mené 2-0.

L’exploit est gigantesque pour James puisque, dans les chiffres, ses coéquipiers sont les pires de sa carrière. Oui, les Cavaliers version 2007 apportaient plus que ceux-ci. Quand on regarde le +/- cumulé de ses coéquipiers en 2018 pour les playoffs, celui-ci est à -2. Celui des Cavaliers de 2007 était à -0.8. Le troisième pire est celui de 2015 où les Cavaliers avaient connu les blessures successives de Love puis Irving en playoffs. LeBron James sera évidemment outsider en Finale et s’il risque de perdre pour la 6e fois, porter ses Cavaliers aussi haut aura été un exploit exceptionnel. On parle d’une équipe qui ne serait même pas en playoffs sans lui.

LeBron James box plus minusLe +/- des coéquipiers de LeBron James par campagne de playoffs (via FiveThirtyEight)

Après le Game 7 victorieux, le King rendait toutefois un bel hommage à ses coéquipiers : « Je sais que je fais souvent la une ; victoire, défaite ou match nul, quel que soit le cas, mais pour réussir, c’est un jeu d’équipe. J’ai appris cela quand j’ai commencé à jouer au basketball à l’âge de neuf ans. Donc, vous avez tous les sceptiques et les gens qui n’ont jamais joué dans une salle, qui n’ont jamais joué au basket, qui n’ont jamais enfilé un débardeur et un short, qui n’ont jamais rien organisé, qui veulent toujours tuer mes coéquipiers. Et c’est injuste pour eux, mais je vais toujours rester fidèle au basket parce que le basketball est toujours resté fidèle à moi. Voilà pourquoi nous allons à une autre finale, grâce à mes coéquipiers. »

Photo By: NBA

Leave A Comment

Your email address will not be published.