Lakers Anthony Davis LeBron James

Bien qu’ils ne soient pas passés loin de la défaite lors du dernier match, face à New Orleans, les Lakers réalisent le début de saison rêvé. Avec 16 victoires pour 2 défaites et une équipe qui se trouve déjà, tout va pour le mieux dans la cité des anges.

Des leaders déjà dominants

L’été dernier, Anthony Davis a rejoint LeBron James aux Lakers pour former un duo de folie et pour redorer le blason jaune et violet, quelque peu bafoué, après avoir manqué les playoffs 2019. Une arrivée qui amenait avec elle son lot de questions. Beaucoup se demandaient si Anthony Davis allait bien s’adapter à LeBron James, que l’on pensait seul leader de cette franchise. La réponse est, après un peu plus d’un mois de NBA, clinquante. Le duo Davis-James a un bilan de 16-2, en 18 journées. LeBron James et Anthony Davis forment déjà un duo qui roule sur la plupart des équipes NBA. Sans en faire trop, les deux stars font le nécessaire pour amener leur équipe vers les victoires, match après match. Exceptées les défaites face aux Clippers de Los Angeles, en ouverture de saison, et aux Raptors de Toronto, les Angelinos ont absolument tout remporté. Un début de saison sur les chapeaux de roues qui rappelle aux amoureux des Lakers les belles années de la décennie 2000. Ce duo LeBron James-Anthony Davis fait rêver et impressionne toute la planète basket par sa complémentarité et sa dominance.

Anthony Davis, qui vient de scorer 40 points face à son ancienne équipe des Pelicans, s’est parfaitement adapté au système mis en place par Frank Vogel, nouveau coach des Lakers. Très libre et parfait dans son rôle, l’ailier fort des Lakers s’éclate au côté de LeBron James. Résultat, des stats très sales, avec 26.1 points, 9.0 rebonds et quelques 2.8 blocs. Pour son compère LeBron James, le constat est sensiblement le même. L’ailier de 34 ans semble avoir retrouvé son envie débordante de victoire et paraît plus en forme que jamais. Pour preuve, LeBron s’est même remis à défendre fort sur chaque match. Cela s’en ressent sur ses statistiques, indécente pour un joueur de 34 ans (25.8 points, 7.3 rebonds et 11 assists). Le natif d’Akron est, tout bonnement, le meilleur passeur de la ligue et est présent dans tous les secteurs de jeu.

Derrière les deux monstres, toute l’équipe brille

Des leaders en puissance déjà dominants, donc, mais qui laissent de la place au reste de l’effectif. En effet, plus de 10 joueurs des Lakers jouent, en moyenne, entre 15 et 25 minutes par match. Un effectif profond, qui contribue grandement à la réussite actuelle des Lakers. Avec le retour de Kyle Kuzma, l’attaque devient encore plus dangereuse et le jeune ailier fort peut scorer la petite quinzaine de points tous les soirs. Dwight Howard étonne, quant à lui, tout son monde, en redevenant le joueur qu’il était dans le passé. Le pivot, trois fois défenseur de l’année (DPOY), a (enfin) mûri et apporte sa contribution des deux côtés du terrain (6.8 points, 7.2 rebonds et 1.4 bloc). Ajoutez à cela les excellents défenseurs que sont Danny Green et Avery Bradley et vous obtenez une équipe très complète, dangereuse offensivement et défensivement. Cela se retouve, d’ailleurs dans les statistiques des équipes, où les Lakers sont sixièmes au rating offensif et huitièmes au défensif. Une statistique qui témoigne de l’équipe solide qu’est la franchise de la cité des anges pour cette saison 2020.

Jusqu’où iront les Lakers ?

Grâce à tous ces facteurs, on retrouve les Lakers tout en haut de la NBA. Les résidents du Staples Center sont seuls en tête de la NBA. Avec 16 victoires pour seulement 2 défaites, les Lakers retrouvent gentiment leur gloire d’antan et nous sommes en droit de nous demander jusqu’où iront ces Lakers.

Même s’il est difficile de produire la suite de la saison, les Lakers sont lancés pour réaliser une grande saison. Dans cette conférence ouest très ouverte, les Lakers ont pris le meilleur départ, mais il faudra se méfier des Clippers, des Nuggets et même des Rockets. Pourtant, si les blessures épargnent LeBron James et Anthony Davis, on voit bien ces deux monstres mettre leur équipe dans les meilleures conditions pour des playoffs 2020, qui s’annoncent d’ores et déjà passionnants.

1 COMMENTAIRE

  1. […] Even if it is difficult to produce the rest of the season, the Lakers are launched to achieve a great season. In this western conference wide open, the Lakers have taken the best start, but it will have to be wary of the Clippers, the Nuggets and even Rockets. However, if the injuries are saving LeBron James and Anthony Davis, we can see these two monsters put their team in the best condition for the playoffs 2020, which is coming already exciting. Source […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here