Mavericks vu du ciel : retour sur le swell monstrueux du 4 février

Le 4 février dernier, la côte du nord de la Californie était en grâce aux conditions offertes par el Nino. Mavericks n’y a pas échappé et a proposé des vagues dépassants largement les 7 mètres. Spot mythique basé à Half Moon Bay offre une vague comme il existe nul par ailleurs. Bien qu’elle ne tube pas la vague de Mavs est d’une puissance sans égale et l’une des plus dangereuse au monde avec celle de Jaw’s. Les meilleurs l’ont surfé, beaucoup s’y sont cassés les dents. Situé à plus d’un kilomètre du rivage il faut déjà ramer pas loin de 45 minutes avant d’atteindre le pic, après s’en suit une longue attente, généralement une bonne session à Mavericks débouche sur deux vagues surfées en 4-5 heures. Cette vague fait partie des plus dangereuses au monde, des surfeurs comme par Mark Foo en 1994 et Sion Milosky en 2001 y ont laissé la vie. Mavericks a tendance à happer les surfeurs vers les fonds, ainsi on peut passer de nombreuses secondes (minutes) sous l’eau à lutter contre la puissance de l’océan et espérer ressortir indemne.

En ce jour magique, les meilleurs surfeurs californiens étaient présents sur le pic pour des barrels de dingue. Du beau monde était à l’eau avec pas moins de 50 surfeurs. Cette vidéo de 7 minutes filmée par un drone offre un spectacle ahurissant.

Photo By: jaywatson.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.