Le jour où Michael Jordan a enterré Patrick Ewing

Lors des playoffs 1991, les New York Knicks affrontent les Chicago Bulls et Michael Jordan va mettre un énorme poster à son meilleur ennemi Patrick Ewing.

D’abord John Starks, puis Charles Oakley, et enfin Patrick Ewing ; sur une action de légende, le Goat se sera offert les trois tauliers de New York. De l’avis de maître lui-même, ça reste une oeuvre d’art.

« Mon dunk préféré, celui auquel je pense très très souvent, c’est celui sur Patrick Ewing. C’est aussi parce que Patrick et moi sommes très amis. Oakley a fait partie de tout le processus en croyant qu’il pouvait défendre sur moi. J’avais dit à Patrick que les mecs de Georgetown ne savaient pas bloqué et qu’il ne prenant que des grosses charges. J’ai dunké sur lui tellement fort, c’était incroyable. Chaque fois que je le vois, je le lui rappelle » – Michael Jordan

Dans ce dernier match que les Bulls remporteront au Garden, 103 à 94 pour sweepé les Knicks en 3 matchs, on retiendra évidemment ce dunk monstrueux. Jordan finira avec 33 points, 7 passes et 6 interceptions. En fin de saison, les Bulls gagneront leur premier titre avec MJ MVP des Finales pour la première fois.

À cette époque, la rivalité Bulls-Knicks n’existait pas vraiment. Il y avait juste une compétition entre Ewing, pivot le plus dominant à l’Est et Jordan, le meilleur joueur NBA qui durait depuis leurs années universitaires à Georgetown et North Carolina. Ainsi en 1982, les Tar Heels de Jordan et James Worthy (MOP) battaient les Hoyas en Finale du tournoi NCAA. Des 6 fois où Ewing a rencontré les Bulls, il ne remportera qu’une seule série, en 1994. Sans Jordan mais avec Pippen, les Bulls tomberont en sept manches face à New York. Scottie s’offrira tout de même le plus gros dunk de sa carrière, toujours contre Ewing

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: weheartit.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.