Ce lundi 21 janvier, on était présent… Présent pour quoi me direz-vous ? Pour l’avant-première de My Hero Academia: Two Heroes au Grand Rex pardi!

My Hero Academia: Two Heroes est le premier film du manga éponyme sorti au cinéma le 3 août 2018 au Japon (le 23 janvier en France) nous raconte l’aventure d’All Might (Héros numéro 1) et d’Izuku Midoriya (apprenti d’All Might) sur I-Island (île technologique regroupant les meilleurs chercheurs au monde afin d’étudier les supers pouvoirs appelés alter).

Ils se retrouvent sur cette île non pas par hasard comme vous vous en doutez, mais parce qu’All Might a été invité afin de faire une surprise à son meilleur ami des États-Unis, ancien partenaire et plus grand chercheur de l’île: David Shield.

Maintenant que les présentations sont faites, rentrons dans le vif du sujet. Le film commence avec une scène d’introduction, qui me semble, aura mis d’accord tout le monde (vu les cris et les tonnerres d’applaudissements dans la salle) avec l’arrivée d’un All Might lycéen mettant une dérouillée à des vilains Américains. Comme le reste des spectateurs, j’ai été pris d’un “frisson héroïque” en ayant vu cette scène qui a su nous mettre directement dans le bain.

Critique My Hero Academia:Two Heroes - All Might/Deku All Might épris par la fougue de la jeunesse

À la suite de cette scène, on retourne dans le  présent (entre les saisons 2 et 3) sur l’île dont je vous ai parlé. Globalement, le film nous fait passer un moment exceptionnel en moins d’1h30. C’est assez impressionnant en si peu de temps, car on n’a pas cette impression que les évènements s’enchaînent rapidement pour pouvoir boucler le film avec le peu de temps à disposition. Les combats secondaires sont violents, hypants et couplés à une animation à couper le souffle comme nous avait habitué l’animé (on remercie les camarades de Midoriya, Katsuki et Shoto pour cela). Et je ne vous parle des affrontements mettant en scène nos personnages principaux (Deku aka Izuku, et All Might). L’intrigue principale quant à elle est remplie de rebondissements intéressants (les motivations du méchant), mais néanmoins prévisibles (l’identité de l’antagoniste).

Malgré des méchants qui seront très vite oubliables (mais possédant néanmoins un certain charisme) et une bonne dose de fan service (qui marche étrangement bien) My Hero Academia: Two Heroes arrive à nous faire kiffer du début à la fin au travers de son humour (Minoru vous fera pleurer de rire comme toujours), de sa morale (et oui parce qu’il y en a une) et de ses affrontements (surtout contre le boss de fin qui aura réussi à me faire ressentir une sensation similaire, voire supérieure, au légendaire All Might VS Brainless ou All Might VS All For One). Je ne peux donc que vous conseiller d’aller le voir et de suivre les premières aventures au cinéma de Izuku et ses camarades.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here