Playoffs NHL : Les joueurs à suivre lors des Finales de Conférence

Preview des finales de Conférence NHL avec les joueurs qui brilleront

La fin est proche !! Après des demies finales de Conférence ahurissantes, les Finales pointent déjà le bout de leur nez. Avec ce rythme infernal (surtout avec les mondiaux au même moment), le fan de hockey n’a pas le temps de respirer. Pour lui faciliter la tâche, on a sélectionné les 4 joueurs à suivre pour ces Finales de Conférence.

 

Conférence Est : Tampa Bay Lightning Vs Pittsburgh Penguins

Nikita Kucherov (Tampa Bay Lightning)

Finalement, la blessure de Steven Stamkos n’aura pas pénalisé le Tampa Bay Lightning outre mesure. La franchise de Floride peut en effet compter sur une ligne de feu composé de Tyler Johnson, Ondrej Palat et Nikita Kucherov. Ce dernier est actuellement l’un des meilleurs buteurs de ces playoffs avec 9 buts (sur un total de 12 points). À 23 ans, Nikita Kucherov s’impose de plus en plus comme l’un des meilleurs ailiers de la NHL. Rapide avec un sens du but que peu de joueurs possèdent, le russe est devenu l’arme offensive principale des Bolts. Déjà impressionnant l’an passé en séries éliminatoires avec 22 points en 26 matchs, Kucherov continue sur sa lancée. Formé au CSKA Moscou (le célèbre club de l’Armée Rouge), il décide un an après son repêchage par Tampa de finir sa formation en Ligue Junior Majeur du Québec (LHJMQ) avec les Québec Remparts puis les Rouyn-Noranda Huskies. Prêt pour le grand bain, il joue sa première saison en NHL en 2013. S’en suit une ascension fulgurante pour finir cette année avec 66 points en saison régulière. Kucherov comme son équipe est depuis le début de ces playoffs très à l’aise. Le Lightning n’a en effet pas eu de mal à se défaire des Détroit Red Wings et des New York Islanders en 5 matchs. Avec cette finale de Conférence face à Pittsburgh, les choses sérieuses pour Tampa vont commencer. Défaitz l’an passé lors de la finale de la Stanley Cup, les Bolts et Kucherov ne veulent pas échouer une seconde fois d’affilée.

 

Matt Murray (Pittsburgh Penguins)

C’est la découverte et la sensation de ces playoffs. À 21 ans, le gardien Matt Murray est en grande partie l’artisan du succès des Pittsburgh Penguins face aux Washington Capitals. Avec une moyenne de 93.5 % d’arrêts en playoffs et une moyenne de but par match à 2.05, le jeune gardien canadien n’en finit pas d’impressionner. Arrivé comme numéro 1 suite à la blessure de Marc-André Fleury et aux mauvaises performances de Jeff Zatkoff lors des premiers matchs des séries, Murray devrait garder la place de numéro 1 jusqu’au bout. Malgré le rétablissement de Fleury, le coach des Pens Mike Sullivan continue de faire confiance à Murray, comme lors du match 6 contre Washington où le portier a réalisé 36 arrêts. « La réalité, c’est que Marc-André est un excellent gardien, a affirmé Mike Sullivan juste avant le match 6. Mais il a été blessé, et il n’a pas joué depuis longtemps. On n’y peut rien. Il faut prendre la bonne décision. Matt a pris la relève, et il se débrouille bien. » Drafté en 83e position en 2012, Matt Murray aura connu ses débuts en NHL cette saison avec 13 matchs en saison régulière. Auparavant, il aura fait ses classes en AHL (ligue mineure) avec 3 saisons de haute volée. Lors de la saison 2014/2015, il a reçu le Baz Bastien Memorial Award, récompensant le meilleur gardien de la Ligue Américaine. Avant de jouer la World Cup avec la Team North America, Murray tentera d’aller chercher une improbable Stanley Cup. Pour aller en finale, il devra une nouvelle fois réaliser des exploits face à la redoutable attaque de Tampa Bay.

Notre pronostic : Tampa Bay en 7
Tampa mène 1-0 avec une victoire 3-1 lors du Game 1.

 

  

Conférence Ouest : Saint Louis Blues Vs San José Sharks

Robby Fabri (Saint Louis Blues)

On n’arrête plus les Saint Louis Blues. Si les performances de Brian Elliott sont en grande partie la raison du succès de cette équipe, il ne faut pas oublier l’apport non négligeable de l’attaque, véritable rouleau compresseur en for check. Un joueur qui représente parfaitement cette puissance est Robby Fabri. Sur le 3e trio d’attaque en compagnie de Troy Brower et de Paul Stastny, Fabbri est déterminant dans ces playoffs. Pour sa première saison en NHL, le jeune canadien de 20 ans compte déjà 13 points en 14 matchs dont 10 assistances. Décisif conte Dallas dans le match 7, il aura inscrit 3 points (1 but, 2 passes décisives). Drafté en 21ème position en 2014, Robby Fabbri s’impose auprès de son coach Ken Hitchckock comme un élément essentiel dans l’attaque des Blues. Avec un gabarit pourtant loin d’être impressionnant (1m79 pour 82 kg), l’attaquant de Saint Louis n’hésite pas à distribuer des mises en échec et à être percutant comme on le demande sur une 3e ligne. Véritable machine à récupérer les pucks et à détruire du défenseur lors des ces séries, les Blues vont continuer leur travail de destruction en Finale de Conférence face aux San José Sharks. Cette année pourrait enfin être la bonne pour Saint Louis, une franchise toujours bien placée, mais qui en 48 saisons de NHL n’a jamais remportée de Coupe Stanley.

Brent Burns (San José Sharks)

On va être honnête, on ne voyait clairement pas les San José Sharks en finale de Conférence cette année. Durant ces playoffs, les coéquipiers de Joe Thornton sont impressionnants et c’est sur une année où on ne les attendait pas qu’ils arrivent à passer les tours les uns après les autres (chose qui n’arrivait jamais à faire par le passé). Le symbole de cette réussite, c’est le défenseur canadien Brent Burns l’élément indispensable dans le jeu des Sharks. Défenseur offensif, Burns continue de nous régaler dans ces séries grâce à un apport offensif monstrueux. Actuellement 3e meilleur marqueur de ces playoffs derrière Jamie Benn (éliminé) et son coéquipier Logan Couture (leader avec 19 points), le canadien de 31 ans est à 15 points en 1é matchs (4 buts et 11 assistances). Possédant une vision de jeu et un patinage hors pair, Brent Burns a explosé cette année et est en train de réaliser la meilleure saison de sa carrière. Il s’était déjà fait remarquer en saison régulière en finissant deuxième meilleur marquer chez les défenseurs avec un total de 74 points en 79 matchs. Candidat au trophée Norris récompensant le meilleur arrière, Burns va avant tout se concentrer sur la redoutable série qui s’annonce face aux Saint Louis Blues.

Notre pronostic : Saint Louis en 6

By P.A.P.

Photo By: fearthefin.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.