Avant le tir le plus clutch de l’histoire, Ray Allen était en colère

Très bientôt Hall of Famer, Ray Allen s’est confié à Shams Charania sur les quelques minutes qui ont précédé son tir contre les Spurs.

Lors du Game 6 des Finales 2013, Ray Allen sauvait le Miami Heat. Alors menés de trois points à quelques secondes du buzzer, les Floridiens s’en remettaient au meilleur shooteur de l’histoire. Dans le corner et in extremis à 5.2 secondes, il égalisa à 95-95 pour permettre aux siens d’arracher l’overtime et empêcher les Spurs de remporter le titre ! Avant ce tir aussi clutch que possible, il était très en colère :

« Ça faisait mal. Ça faisait tellement mal. J’étais en colère. J’étais tellement énervé parce que le match n’était pas encore fini. Je me souviens juste de 2001 quand nous avons perdu à Philadelphie, les confettis étaient sortis et ils ont célébré le titre de Conférence de l’Est avant la fin du match. Cela me traversa l’esprit en regardant les confettis sortir et en voyant le trophée. »

« J’étais tellement énervé parce que le match n’était pas encore fini. C’est ce qui s’est passé en 2013 également, parce qu’ils pensaient que les Spurs allaient gagner. C’était ce même sentiment que j’avais en 2001. C’était la colère. C’est pourquoi vous n’abandonnez pas et vous vous battez jusqu’à la fin. Je me souviens de ne jamais avoir abandonné, ne laissant jamais notre propre salle se sentir abandonnée. »

Antoine

Antoine

Contributeur Sports US chez La Sueur
Écrit principalement sur les sports US et combats.
Antoine
Photo By: NBA

Leave A Comment

Your email address will not be published.