Rencontre avec Amélie Tauziede : running, food & pics

Notre interview d’Amélie Tauziede

Vivant à Bordeaux, Amélie Tauziede, est, à 22 ans, l’une des runneuses les plus influentes sur les réseaux sociaux. Avec son compte Instagram et son blog, Amélie a crée une véritable communauté autour de la course à pied et du vivre sain.  Comptant aujourd’hui plus de 45 000 abonnés sur Instagram, elle est actuellement l’une des ambassadrices d’Adidas pour les nouvelles Pure Boost X, premières chaussures de running dédiées aux femmes. Rencontre avec cette sportive pleine d’énergie et d’enthousiasme.

Bonjour Amélie Tauziede, tout d’abord pouvez vous présenter ? Comment êtes vous arrivée sur Instagram ?

Amélie Tauziede: Je me suis mise au sport juillet 2013, au départ c’était du fitness à la maison, 10-15 minutes puis rapidement 1 heure. A la base c’était pour perdre du poids et en octobre 2013 je me suis mise à courir pour perdre un peu plus de poids et je ne pensais pas que ça allait durer. J’étais motivée par le fait de progresser donc j’ai continué puis au bout d’un mois je tenais quasiment 1h de course. Ensuite je ne me suis jamais arrêtée et je partageais mes exploits sportifs sur Instagram et ça me motivait à continuer. Instagram est un espace où on se motive les uns les autres c’est stimulant.

Donc le sport pour vous est rapidement devenu une addiction, car avant 2013 vous n’avez jamais pratiquée de sports, c’est bien ça ?  

Amélie Tauziede: Oui Je n’ai jamais été sportive, jamais.

Quel est votre programme sportif hebdo ?

Je ne m’impose pas de programme précis, par exemple je ne me dis mas que tel jour, je vais faire tel distance. C’est au feeling, ca dépend de mon corps, de comment je suis mais en tout je fais 3 séances de running par semaine et 2 séances de renforcement musculaire chez moi. Actuellement je suis blessée donc là ça change un peu la donne, je fais pas mal de kiné en plus car j’ai un problème de rotule. J’ai couru 2 ans comme une malade et j’ai déclenché des douleurs.

Avez vous des objectifs de temps, de distance ?

Normalement je me fixe  entre 30 et 40 km par semaine. Ca dépend des jours mais je m’arrange toujours pour à la fin atteindre les 40 km.

Votre compte Instagram compte plus de 45 000 abonnés. Quelle relation entretenez-vous avec celles et ceux qui vous suivent ?

Mon compte est axé sur le sport et la nourriture (tendance healthy food). Je partage mes recettes et je dis comment je me suis sentie par rapport à mes séances. Je tâche à répondre à un maximum de commentaires, c’est hyper important pour créer un lien avec sa communauté. Après je ne rentre pas vraiment dans les détails en écrivant à chaque post un pavé pour raconter ma vie, j’évite ce genre de choses. 

FD8A2107-2-1080x720 

Est-ce devenu votre activité principale ?

Grâce à Instagram, je travaille pour la marque de jus de légumes YUMI, je m’occupe de leur compte Instagram en faisant leur photos (Amélie est photographe de formation) et en les postant sur leur compte et sur le mien.  Donc oui c’est devenu une activité principale.

 

Vous tenez une grande importance à la nutrition. Est-ce important d’allier running et une bonne alimentation ? De votre côté est-ce que cela a pris du temps pour avoir les bonnes pratiques alimentaires ?

Non cela a pris du temps. Quand j’ai commencé le sport, j’ai changé mon alimentation, c’était progressif et avec le temps je suis devenue végétarienne, sauf quand on est en famille où là je mange de la viande. Mais en tout cas chez moi je n’achète pas de viande, j’aime remplacer les aliments et j’essaye de manger un maximum bio.  Mais je ne suis pas dans un régime restrictif, je mange équilibré, de tout et je me fais plaisir.

Ca peut vous arriver de craquer parfois ?

Ca dépend quoi mais ce ne sera pas Mcdo en tout cas. Ca fait 2 ans que je n’ai pas mis les pieds dans un Mcdo mais ca ne me dérange pas de manger un burger dans un endroit où les produits sont corrects et sain.

Revenons à la course à pied. Est-ce que vous avez des conseils pour celles ou ceux qui débutent  dans le running ? 

Si je prends mon expérience, sachant qu’au début je ne tenais pas plus de 10 minutes, je pense qu’il ne faut pas avoir peur de courir, marcher courir. C’est ce qui nous permet de progresser et après le but c’est de ne plus marcher. Il est plus judicieux d’augmenter le temps que la vitesse, faut pas avoir peur de courir comme une marmotte.

Le renforcement musculaire, c’est aussi important ?  

Oui c’est super important d’être gainé quand on court. Au départ je travaillais plus les abdos qu’autre chose mais c’est pas la bonne chose à faire car là mes problèmes de rotules, c’est le fais que je ne suis pas assez musclée au niveau des jambes. C’est donc bien de travailler tout le corps et ce serait encore mieux si on faisait de la natation. Pour les articulations, la piscine c’est le top et ca muscle tout le corps.

Avez-vous déjà participé à des compétitions ?

Oui, je fais des courses depuis un an et demi. J’ai fais 2 semi-marathon dont le Paris-Versailles, après je fais des petites courses comme La Bordelaise ou La Parisienne. Là J’arrête les courses pendant un petit moment pour me remettre mais j’ai prévu de faire le semi de Bordeaux (Le 9 avril 2016 en nocturne).

Pas de marathon en vue ?

Pas pour l’instant  non. J’ai vu plusieurs médecins du sport, pour eux et même pour moi c’est trop tôt. J’ai 22 ans et je pense qu’il faut bien être préparé mentalement et pas que physiquement. Je vise d’en faire un à 25 ans.

Justement en parlant de projets, comment vont évoluer le blog et le compte Instagram ?

Je me laisse porter, honnêtement je sais pas. Mes articles se font en fonction de ce qui se passe pour moi, des courses etc… Je n’ai pas de projets déterminés.

Vous êtes aussi ambassadrice auprès de la d’Adidas. Pouvez-vous nous parler des dernières Pure Boost X, première basket de running conçues pour les femmes ?

Je l’ai testé, elles sont parfaitement adaptées aux petites distances (inférieures à 12 km). Les Pure Boost X sont supères légères, on le sens au niveau de la foulée. Au niveau du maintien du pied par rapport aux Ultra Boost elles sont complétement différentes, j’avais tendance à avoir la cheville qui partait, alors que là je n’ai pas cette sensation et ce soucis là grâce au lacet et au maintien du pied. Elles sont vraiment top et je suis très contente d’être une des ambassadrices.

 

Merci Amélie Tauziede et bonne continuation à vous 

 

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur
Photo By: www.amelietauziede.com
6 Discussions on
“Rencontre avec Amélie Tauziede : running, food & pics”

Leave A Comment

Your email address will not be published.