Rookies 2016 : Admis avec mention en deuxième année

Ladies and Gentlemen please welcome the greatest the only one THE BERKANE… Garbage time tintintin Garbaaage Tiiiiime tintintin, offered to you by La Sueur tintintin (Je bosse actuellement une intro pour l’an prochain quand je passerai sur ESPN n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ou alors si vous avez des idées…).

Alors que la finale NCAA se jouait hier soir, la majorité des athlètes universitaires qui ont pris part à cette saison ont les yeux rivés vers la grande ligue. Les sirènes médiatiques et financières leur hurlent dans les oreilles et il est difficile d’y résister. Il y a un an de ça, bon nombre de petits jeunots étaient dans la même situation et allaient annoncer leur départ de la fac, pour essayer de décrocher un des 30 spots du premier tour. Parce qu’entre nous être drafté au second tour… t’as même pas de casquette de l’équipe. Enfin bref, il est peut-être l’heure de faire un premier bilan de cette cuvée de rookies qui sans faire de bruit s’impose comme une des plus intéressantes des dernières années.

Au départ pas de noms ronflants, pas de mixtape à foison sur un joueur à suivre, pas de nouveau LeBron. Les workouts laissent présager que Towns et Okafor se tireront la bourre pour être appelés en numéro 1 par Fabien Barthez Adam Silver. On sent aussi que Dangelo Russell a des qualités certaines et qu’il est un diamant brut, Porzingis commence aussi à faire du bruit mais encore une fois rien de bien clinquant.

Aujourd’hui, on se rend compte que sur les 30 premiers très peu ont déçus. Hormis Mario Hezonja qui a un peu de mal à s’adapter à la NBA, et dans une moindre mesure Frank Kaminsky qui avait glané le titre de Naismith player of the year en NCAA soit le meilleur joueur universitaire de l’année. Okafor a montré de très belles choses notamment offensivement même si son entente avec Noel reste perfectible. Russell got ice in his veins, et après un début de saison compliqué il a l’air de prendre confiance semaine après semaine il va falloir y faire très attention quand il sera NBA ready. Mais aussi Emmanuel Mudiay, après une saison en Chine pour récolter un peu d’argent, et éviter la fac et les restos U, on doutait du congolais. Même si sur le plan collectif ce n’est pas fameux et qu’il y a encore énormément de choses à améliorer, il a fait pas mal de perfs cette saison et on le sent capable d’être meneur titulaire en NBA et au vu de la densité à ce poste ce n’est pas rien.  À condition bien sûr qu’il travaille notamment sur les balles perdues.

Mais alors, que dire de Kristaps Porzingis et de Karl Anthony Towns ? Un numéro 1 qui assume son statut, Towns est tout simplement complet, le futur des loups s’écrira avec lui ou ne s’écrira pas, il semble avoir tellement d’avance sur tout le monde. L’autre ? Il a été conspué lors de son premier contact avec la grande ligue, aujourd’hui il est adulé dans la Grande Pomme et semble plus à même de tirer l’équipe vers le haut que Melo. J’ai personnellement pris énormément de plaisir à voir ces deux-là jouer. J’adore voir des types arriver en NBA et montrer qu’ils seront chez eux ici, prouver immédiatement.

Le plus fort dans cette promotion et c’est pourquoi ils sont admis avec mention, c’est toutes les petites surprises. Bobby Portis, Justise Winslow, Devin Booker, Kelly Oubre, Myles Turner, Kevon Looney, Larry Nance, Terry Rozier, tous ont su s’intégrer dans leurs équipes respectives et montrer qu’il faudra compter sur eux.

Le seul point noir c’est peut-être le off court, pourtant Dieu sait que la NBA a souvent été prise en exemple dans l’accompagnement des jeunes en matière de gestion financière, et d’image sur les réseaux sociaux. Ce qui n’a pas empêché Dloading de provoquer un cataclysme à Hollywood en filmant son swaggy pote en train d’avouer qu’il trompait Iggy ou encore de se faire prendre en photos avec quelques filles de joie en discothèque, ou Okafor de se battre à la sortie d’une boîte ou encore de rouler à 150 en agglomération. Toutefois je pense qu’il faut rester mesuré dans nos critiques sur ces affaires, enfin surtout pour Russell. Bien sûr c’est condamnable et c’est un petit con ça ne fait aucun doute. Toutefois ça ne remet pas en cause son talent et attention à ne pas le condamner à la lapidation sur la place publique et lui mettre du plomb dans les ailes. Peut-être que si à l’époque de MJ ou Kobe on avait autant de moyens de s’informer de ce qui se passait en inside on les aurait incendiés et peut-être coulés… Bien qu’il me semble que Kobe ait eu une petite affaire du côté de Denver, il me semble.

En bref, félicitations à cette joyeuse cuvée qui m’aura bien fait kiffer cette année, félicitations à ceux qui iront jouer les PO, pour beaucoup le Rookie Wall est derrière eux pour les autres il va falloir bosser.

Certains l’auront peut-être senti ou compris ou en ont peut-être déjà entendu parler, mon favori dans cette classe c’est bien sur Dangelo Russell, ce petit côté arrogant, ses moves, sa capacité à sortir la tête de l’eau tout ça me plait bien. Je l’avais déjà dit dans une précédente chronique mais apparemment he didn’t get the message mais par pitié D-Russ si tu pouvais arrêter de mettre des photos blanches sur instagram, ou alors au moins nous expliquer pourquoi tu fais ça ? Ce serait cool.

[graphiq id= »h7rb3mnnxml » title= »D’Angelo Russell  » width= »600″ height= »634″ url= »https://w.graphiq.com/w/h7rb3mnnxml » link= »http://basketball-players.pointafter.com/l/12183/D-Angelo-Russell » link_text= »D’Angelo Russell | PointAfter »]

Et vous alors ? Who you got ?

By La Berkane

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur
Photo By: NBA

Leave A Comment

Your email address will not be published.