Fervent défenseur d’une resignature de Gordon Hayward au Jazz, Rudy Gobert a été témoin impuissant du départ de son ancien coéquipier.

La saison passée, le Jazz a terminé avec un bilan de 51-31. Pour la première fois depuis 2012, la franchise de Salt Lake City retrouvait les playoffs. Avec un duo Rudy Gobert, Gordon Hayward jeune et performant, Utah pouvait espérer de belles choses. Le 31 octobre dernier, Gobzilla avait même resigné pour 4 ans et 102 millions de dollars. Le français a assumé son nouveau statut en étant le meilleur contreur de la ligue, All-NBA Second Team et All-Defensive First Team cette saison. Ses moyennes ? 14 points (66.1%), 12.8 rebonds, 2.6 contres.

De son côté, Gordon Hayward, leader naturel du Jazz, avait encore passé un cap. Désormais All-Star, il avait tourné à 21.9 points (47.1%), 5.4 rebonds et 3.5 passes. Bref, après 5 ans de reconstruction, la franchise pouvait enfin envisager un avenir intéressant. Malheureusement pour eux, Hayward a décidé de s’engager pour les Celtics et tout est à refaire. En apprenant la nouvelle, Gobert, très actif sur les réseaux sociaux a balancé une vidéo. Seul face à la caméra, on le voit fredonner « These Hoes Ain’t Loyal »…

[tweet https://twitter.com/JDfromSLC/status/882404939527446529]

Tags Jazz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Rudy Gobert a appris le départ de Gordon Hayward par Twitter

    […] Après avoir joué durant 4 saisons avec Gordon Hayward, Rudy Gobert s’attendait sans doute à une fin moins brutale. Le pivot français a expliqué à Andy Larsen le moment où il a su : « J’ai appris sur Twitter. Je m’y attendais d’une certaine manière. Mais j’étais déçu de le découvrir sur Twitter ». Peu après la décision de Gordon Hayward, Gobzilla avait partagé une vidéo. On voyait le frenchie fredonner le hit de Chris Brown, Loyal… […]

    Répondre