Le jour où les Bruins se sont battus dans les tribunes du Madison Square Garden

Surnommée The Shoe Brawl, cette bagarre des Bruins avec un fan dans les tribunes du Madison Square Garden est entré dans la légende.

Le 23 décembre 1979 dans les travées du légendaire Madison Square Garden de New York, s’est déroulé un des événements les marquants dans l’histoire de la NHL. Surnommée The Shoe Brawl (la bataille de la chaussure en français), cette bagarre entre les joueurs des Boston Bruins et un des fans des Rangers fut un moment assez WTF.

Baston à coup de chaussure

La sirène retentit au Madison Square Garden. Ce soir-là les Boston Bruins s’impose sur la glace des New York Rangers 4-3. S’en suit après le gong final, un attroupement entre les deux équipes déclenchée par l’un des hommes forts de Boston Al Secord. Frappé en plein match par Ulf Nilsson, il est allé à la fin régler ses comptes avec son adversaire. Si à ce moment-là ce n’était que des mots échangés entre les joueurs, l’action va vite partir en vrille.

En effet, alors que le regroupement se rapproche des balustrades, un des fans des Rangers John Kaptain, va monter par dessus le plexiglas pour aller chercher des noises à l’un des joueurs des Bruins Stan Jonathan. En plus de le frapper, il a tenté de lui voler sa crosse. Un geste qui a passablement énervé Terry O’Reilly, le premier a avoir grimpé dans les tribunes du Madison. 17 de ses coéquipiers l’ont suivi pour une furieuse bagarre avec le supporter. Le pauvre Kaptain a à ce moment-là dû regretter son geste. Frappé de tous les côtés, il va même recevoir des coups de chaussure de la part du défenseur de Boston, Mike Milbury.

« J’ai attrapé sa chaussure […] je ne sais pas si j’ai hésité pendant une minute parce que je pensais que je serais suspendu pour les 30 prochaines années, mais je lui ai donné un gros coup sur la jambe, et puis j’ai fait ce que je pensais être la chose la plus flagrante de toutes : j’ai jeté à la fin sa chaussure sur la glace » a déclaré Milbury à la presse suite à cet incident.

Jon Kaptain, le fauteur de trouble a lui aussi donné aux journalistes de l’époque sa vision des faits : « J’ai peut-être frappé (Stan) Jonathan quand il était sur la glace […] Je ne dis pas que j’ai eu raison de le cogner et je ne sais même pas si j’ai touché le bon joueur. Mais mon frère a été attaqué par l’un d’entre eux d’abord. »

Un incident tout de même pitoyable qui aura entraîné la suspension de 3 membres des Bruins ainsi que des poursuites judiciaires. Par la suite, les responsables du Madison Square Garden vont relever les plexiglas afin d’éviter que ce genre d’évènement ne se reproduise. Depuis, les spectateurs sont désormais bien protégés d’une possible attaque de hockeyeur.

 

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: SB Nation

Leave A Comment

Your email address will not be published.