M
al embarqués contre les Celtics, les Sixers bénéficiaient de toute la clutchitude de Marco Belinelli pour forcer les prolongations.

À deux points et à 87-89, Marco Belinelli libérait les siens contre Boston. La recrue italienne envoyait le tir au buzzer pour permettre aux siens de revenir à 89-89. S’il n’avait pas mis le pied sur la ligne à 3 points… alors Philadelphie aurait remporté le match 90-89. Qu’importe, l’équipe technique du Wells Fargo Center se laissait emporter dans la folie de la rencontre… et lâchait les confettis. Problèmes : Marco Belinelli avait marqué à deux points et il restait une prolongation à jouer à Philly. Finalement, Boston s’imposait 101 à 98.

Tags Sixers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *