Contre les Blazers et toujours sans Kevin Durant, Stephen Curry a réalisé un gros match pour permettre aux siens de prendre le large dans la série (3-0).

Malgré un retard allant jusqu’à 17 points, les Warriors l’ont emporté au Moda Center. Le plus impressionnant est ni leur meilleur scoreur ni leur head coach n’étaient présents. Les efforts conjugués de Lillard et McCollum n’ont servi presque à rien.

La faute à un Stephen Curry qui se réveillera au fil des minutes pour finir à 34 points (10 sur 25), 4 rebonds, 8 passes et 2 interceptions. Ainsi après un départ manqué entre lay-ups faciles et trois-points ouverts non convertis, Babyface passera la seconde. Après un run fou de 19-1 lors du troisième quart-temps, Golden State et son double MVP en titre réduiront les espoirs des Blazers à néant…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *