Tu Ne Tueras Point — le dernier film magistral (et très sanglant) de Mel Gibson

Avec Andrew Garfield dans le rôle d’un soldat pacifique, Tu Ne Tueras Point signe le grand retour de Mel Gibson derrière la caméra.

10 ans après Apocalypto, Mel Gibson signe enfin son grand retour derrière la caméra et nous plonge dans l’enfer de la bataille d’Okinawa. Dans Tu Ne Tueras Point, le réalisateur américain raconte la fabuleuse histoire (vraie) de Desmond Doss, objecteur de conscience qui a décidé de ne pas prendre les armes pendant la Seconde Guerre Mondiale. Un film à la fois très violent et pacifique.

Sans armes, ni haine, ni violence

Tu Ne Tueras Point est un projet de très longue date. Produit par Bill Mechanic (X-Men, Seul au Monde, Le Nouveau Monde,…) et écrit par Robert Schenkkan (Prix Pulitzer en 1992) et Andrew Knight, ce film a mis du temps avant de trouver un metteur en scène. Mechanic avait bien sûr en tête Mel Gibson depuis 2002, mais celui-ci n’a pu lire le scénario qu’en 2014. Touché par cette histoire, le réalisateur aux convictions très patriotes et chrétiennes acceptera le projet dès le lendemain.

Au vu de l’histoire invraisemblable de Desmond Doss, seul Mel Gibson pouvait la mettre en scène. Objecteur de conscience à l’enfance tourmentée, cet américain s’engage comme tous les jeunes de son âge dans l’armée américaine pour participer à la Seconde Guerre Mondiale. Cependant, la violence est incompatible avec ses croyances et ses principes moraux et refuse de tenir une arme et de tuer. Malgré cela, Desmond Doss va au cours de la sanglante bataille d’Okinawa (qui aura fait plus de 120 000 morts) devenir un véritable héros en sauvant des dizaines de vies en tant que médecin. « Un homme ordinaire qui a accompli l’extraordinaire » selon Mel Gibson.

Dans le rôle de Doss, c’est Andrew Garfield qui est de retour au top après l’échec du reboot de Spider-Man. Un choix des plus judicieux tant le physique de l’acteur colle parfaitement à celui du soldat.

Le sang du Christ

Après La Passion du Christ et Apocalypto, Mel Gibson revient aux affaires pour un film encore une fois très symbolique. Se décomposant en trois parties, Tu Ne Tueras Point est une création aux allures très classique, mais qui va nous surprendre au fur et à mesure que l’histoire avance. Ainsi, on débute par les origines de Desmond Doss. De son enfance à son engagement dans l’armée en passant par son histoire d’amour avec sa future épouse (joué par Teresa Palmer), la trame est efficace, mais pas des plus originale.

Cela commence sérieusement à s’agiter au moment de la préparation militaire. Si là aussi on est dans la pur classicisme du genre en termes de mise en scène, Gibson s’offre tout de même quelques folies. Notamment, en plaçant un soldat nu au cours de la traditionnelle inspection des chambres ou bien à travers le personnage de l’instructeur interprété par Vince Vaughn (au meilleur de sa forme après la purge True Detective).

La troisième partie de Tu Ne Tueras Point reste la plus intéressante et la plus captivante puisqu’elle nous embarque au cœur de la bataille d’Okinawa. Fidèle à sa patte, le cinéaste américain nous offre des combats d’une grande violence. À côté, Il Faut Sauver le Soldat Ryan est un film pour enfant. Andrew Garfield, Vince Vaughn et Sam Worthington sont plongés dans une véritable marre de sang. Ça tue, ça s’étripe, ça flambe… Bref pendant plus d’une demi-heure on noyé dans un flot continu d’hémoglobine. Le tout dans un style qui ressemble frottement à 300 (mêmes directeurs photo), les effets numériques en moins.

Dans tout cela, il y a les actes de bravoure d’Andrew Garfield érigé comme un véritable prophète par Mel Gibson. Chaque geste de Desmond Doss a une signification biblique. Le plus éloquent sera quand Garfield se lave de la crasse de la bataille filmée au ralenti à la manière d’un baptême.

Tu Ne Tueras Point signe donc le grand retour très réussi de Mel Gibson avec une dernière partie impressionnante qui nous plonges dans l’horreur de la Seconde Guerre Mondiale. Avec un Andrew Garfield fantastique qui sera à n’en pas douter un candidat sérieux pour l’Oscar, ce film est une œuvre magistrale qui sauve Hollywood d’une bérézina tant il nous aura déçus cette année.

Tu Ne Tueras Point (AUS – 2h11)
Réalisé par Mel Gibson
Avec Andrew Garfield, Vince Vaughn et Teresa Palmer
En salles le 09 novembre

 

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: Metropolitan FilmExport

Leave A Comment

Your email address will not be published.