C’est une image rare, et triste, que nous avons eue lors de l’UFC Vegas 3. Pour ses débuts dans l’organisation, Max Rohskopf a demandé à abandonner.

Invaincu pour ses débuts à l’UFC, Max Rohskopf affichait un bilan de 5-0 avant l’UFC Vegas 3. Ayant accepté le combat 10 jours avant la date de l’événement, le rookie n’était pas de taille face à Austin Hubbard. Dominé, mais jamais proche d’être fini, il a demandé à plusieurs reprises à son entraîneur, Robert Drysdale, ancien de l’UFC, de jeter l’éponge. En vain.

Le combattant a même lancé un « je n’ai pas ce qu’il faut ». Poussé par son entraîneur à continuer, Rohskopf est resté assis sur sa chaise à l’annonce de la reprise des hostilités. Vigilant, l’arbitre Mark Smith lui a immédiatement demandé s’il voulait continuer… et le combat fut logiquement stoppé après la réponse du rookie.

Pour expliquer cet abandon, le manager de Rohskopf a évoqué une weight-cut assez difficile ainsi qu’une inflammation au pied. Ces éléments ont causé chez le combattant une fatigue importante. Désormais, il devrait observer une période de pause avant de revenir dans la cage.

De son côté, l’entraîneur ne regrette pas. Pour lui, en dehors de la fatigue, son combattant n’était pas touché : « Je ne regrette pas. J’ai fait la bonne chose. Je recommencerais. Si je pouvais changer une chose, j’aurais insisté davantage parce qu’il n’était pas blessé. Le travail de l’entraîneur est d’amener l’athlète à l’extrême techniquement, physiquement et mentalement. Je pense qu’il a perdu la tête pendant le combat. Il était fatigué et son esprit était affaibli. » Comme les arbitres, les hommes de coin ont d’énormes responsabilités sur la santé de leurs combattants.

Partager cet article

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *