Les défilés du créateur belge restent toujours un évènement attendu de la semaine parisienne, de par l’extravagance du vestiaire présenté. Dans cette nouvelle collection intitulée W.A.R, Walter marquait donc une fois de plus les esprits en proposant un show engagé lors de la dernière Fashion Week.

De par son aura mondiale, la Fashion Week, et notamment celle de Paris est l’occasion pour les créateurs du monde entier de faire connaître leurs collections, mais également de faire passer des messages qui seront ensuite relayés par les médias du monde entier.

Walter Van Bereindonck fait partie de ceux-ci et l’a bien montré cette saison. Alors qu’on le connaît déjà bien par l’excentricité de ses collections, le dernier défilé restait dans cette même optique, mais comportait de nombreux messages à vocation politique à l’attention de l’industrie de la mode, mais également de l’individu lambda, notamment dans la dernière partie du défilé.

Parmi ces messages, on aura noté la présence de « I hate fashion copycats » : Une volonté de se démarquer de ses semblables dans cette industrie, de la part du créateur belge, qui invite aussi chacun à redécouvrir les notions de liberté et beauté. Aussi « Stop Racism » ou « Stop Violation of Privacy Now » qui renvoient aux questions d’identité et respect de la vie privée à l’ère du progrès technologique et le développement accru des réseaux sociaux. On aura également relevé les inscriptions « save the planet » ou encore « stop buying fast fashion », peut-être les messages les plus forts en cette fashion week, alors que l’industrie de la mode fait face à une des plus grosses crises identitaires de son histoire vis-à-vis des questions environnementales. Le show, unique en son genre, opérait ainsi un contraste entre guerre et heures sombres, et paix et espoir.

Malgré les tenues extravagantes, on appréciera ce show pour son originalité et son positionnement très clair en ce qui concerne le climat, les nouvelles technologies ou encore la cohabitation entre les peuples.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here