En 1993, après un three-peat avec les Bulls, Michael Jordan partait à la retraite au sommet. Il reviendra deux ans plus tard.

3 titres NBA et 3 trophées de MVP des Finales de suite avaient eu raison de la motivation de Jordan. C’est ce qu’il dira le 6 octobre 1993 lorsqu’il annonça sa retraite. La mort de son père, le 23 juillet 1993 joua également beaucoup dans cette décision. De surprise en surprise, Jordan se lançait également dans le baseball chez les Chicago White Sox avec un contrat en Ligue Mineure. Cette franchise était également la propriété de Jerry Reinsdorf…le proprio des Bulls. Un Reinsdorf particulièrement attentif à Jordan puisqu’il lui payait toujours son salaire NBA pendant cette parenthèse. Ainsi, MJ jouera majoritairement avec les Birmingham Barons pendant sa peu glorieuse carrière en baseball.

En mars 1995, 4 mois après avoir vu son maillot retiré par les Bulls et sa statue érigée au United Center, Jordan décide de quitter le monde du baseball alors en pleine grève. Finalement, le 18 mars 1995, il annonce par deux mots dans un communiqué devenu mythique son retour au jeu : I’M BACK. Les fans sont en extase et la concurrence peut trembler, à 32 ans, le patron est de retour.18 mars 1995 – Michael Jordan arrêtait le baseball « I’m Back »

Pour son premier match devant 35 millions de téléspectateurs le 19 mars et avec le numéro 45 sur le dos (celui des Birmingham Baron), les Bulls s’inclinent. Une défaite 103-96 face aux Pacers de Reggie Miller où His Airness marquera 19 points (à 7 sur 28), 6 rebonds et 6 passes. Il finira la saison régulière avec des moyennes de 26.9 points (41.1%), 6.9 rebonds, 5.3 passes. En Demi-Finales de Conférence, ses Bulls se feront sortir par le Magic du Shaq. Conscient des changements nécessaires à un nouveau titre, Chicago ramènera Dennis Rodman à l’intersaison pour créer un Big 3 terrifiant.

 

Partager cet article

Tags Bulls NBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lance Stephenson compare son retour à celui de Michael Jordan

    […] Lance Stephenson – « Oh mec, ça va sûrement être comme quand Michael Jordan est revenu jouer en NBA ou quelque chose comme ça. Ou comme-ci quelqu’un revenait de sa retraite pour […]

    Répondre
  2. Dennis Rodman nostalgique "Jordan ne s’est jamais reposé"

    […] est arrivé plus tard que James dans la ligue (21 contre 18 ans) et qu’il a pris une pause d’un an et demi. Ainsi, James a quasiment joué autant de matchs que Jordan durant toute sa carrière (1058 contre […]

    Répondre