MLB Hall of Fame 2017 - Jeff Bagwell, Tim Raines, et Ivan Rodriguez

Dimanche se tenait à Cooperstown la cérémonie d’entrée au Hall of Fame. La promotion 2017 est composée de trois joueurs : Jeff Bagwell, Tim Raines, et Ivan Rodriguez.

Ces noms vous sont peut-être inconnus, mais croyez-moi, il y a quelques années, ces joueurs valaient leur pesant de cacahuètes. Chaque année, les journalistes qui font partie de la BBWAA (Baseball Writers’ Association of America) donnent leur vote pour les joueurs qu’ils estiment dignes d’entrer dans le temple sacré du Baseball.

Alors, quelles sont les conditions d’éligibilité pour les joueurs ?

– Il faut avoir joué au moins 10 saisons en Major League.
– Un joueur ne peut être éligible que 5 saisons après le terme de sa carrière.

Qui sont ces trois joueurs nouvellement immortalisés ? Petit Focus :

Ivan Rodriguez AKA « Pudge » (« grassouillet » en français) est l’un des catchers les plus emblématiques de la MLB et est considéré comme le meilleur catcher défensif de l’histoire. Une longévité pour une position très rude : c’est le joueur qui a joué le plus de matchs de l’histoire à sa position en MLB avec 2 427 parties. Physiquement, c’est un cube. Avec une motivation à toute épreuve, et la passion pour le jeu, il était une vraie source d’inspiration au sein de la ligue. Pour les aficionados de NBA, il n’est pas sans rappeler un Kevin Garnett, un joueur tout en intensité, qui ne se soucie pas des efforts fournis.

Côté palmarès : Pudge a gagné les World Series en 2003 avec les Florida Marlins, il est 14x All Star, 13x Gold Glove (normal en tant que machine défensive), 7x Silver Slugger, et MVP de la ligue en 1999.

Petite anecdote intéressante pour voir la puissance du bonhomme, il éliminait 48% des coureurs qui essayaient de lui voler une base. On réalise la performance quand on sait que la moyenne est à environ 35%. Dans sa carrière de 21 saisons, il frappe 2 844 hits, une moyenne de .296, 311 home runs, et 1332 points produits.

Tim Raines est l’archétype du « lead-off batter ». Un profil très rapide, patient et avec une grosse moyenne d’arrivée sur base. Il est l’un de ceux qui représentent le mieux ce genre de joueurs. Après avoir joué 13 saisons pour les Montréal Expos (actuellement Washington Nationals), il a réalisé une carrière de Hall of Famer sur ses 23 saisons (1979-2002) en tant que champ extérieur. Il est 7x All Star, 3x vainqueur des World Series (1996, 1998, 2005), 4x meilleur voleur de base (de 1981 à 1984). Toutefois, il est aussi réputé pour être assez fan de poudre blanche, c’est ce qui lui a valu d’attendre si longtemps avant d’être sélectionné. Il fait partie des 5 seuls joueurs à avoir volé plus de 800 bases.

Jeff Bagwell a joué 15 saisons pour les Houston Astros en tant que première base. Il fait partie de la période des « Killer B’s » avec ses coéquipiers Craig Biggio et Lance Berkman, qui ont amené Houston jusqu’aux World Series. Arrivé dans la ligue en 1991, il sera élu Rookie de l’année. Il était l’un des rares joueurs de première base à être aussi polyvalent. Puissance, technique, défense, le lancer et la vitesse, les 5 compétences du joueur de baseball qui ont fait de lui le seul première base de l’histoire à avoir plus de 400 home runs et 200 bases volées en carrière. Il est aussi le seul joueur de l’histoire à compiler dans six saisons consécutives (1996-2001) 30 home runs, 100 points produits, 100 points inscrits et 100 buts sur balles. MVP de la saison 1994, Bagwell est 4x All Star. Il remportera aussi plusieurs autres distinctions. Son numéro a été retiré par les Houston Astros en 2007.

Au total, il compile en carrière une moyenne à la frappe de .297, 2 314 hits, 449 home runs, 1 529 points produits, 202 bases volées et 1517 points inscrits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here