Brock Lesnar à l’UFC 200 – l’écrasement de tête

Après de multiples péripéties, la star de cet UFC 200 fut indiscutablement Brock Lesnar.

Éloigné de l’octogone depuis 2011 et sa défaite face à Alistair « The Reem » Overeem (qui disputera le titre en Heavyweight à Stipe Miocic lors de l’UFC 203 à Cleveland), Brock Lesnar faisait son grand retour contre Mark Hunt.

L’équation Mark Hunt et sa puissance de feu (portrait ici) posaient deux hypothèses simples sur ce qui allait se passer :

  • Si ça va au sol, Hunt est mort.
  • Si ça reste debout, Lesnar est mort.

C’est finalement la première hypothèse qui fut la bonne. Durant ces 3 rounds de cet Heavyweight bout, le Super-Samoan ce sera fait poncer la gueule bien comme il faut par un Brock Lesnar pas rouillé pour un sou. Très entreprenant dans le premier round, il sembla à bout de souffle dans le second pour finalement revenir et ajouter un nouveau take-down dans le troisième. Lutteur émérité en NCAA, Brock a donc adopté la mec technique que cella qui a fait son succès il y a quelques années : emmener l’adversaire au sol pour l’écraser. Son physique hors norme lui a quand même permis de faire passer un top-10 poids lourds et énorme striker pour un combattant random. AU final donc, une victoire par décision unanime pour la superstar de l’UFC et de la WWE (29-27, 29-27, 29-27). Le tout après 5 ans sans combattre, même Gustafsson n’en revenait pas.

— Alexander Gustafsson (@AlexTheMauler) July 10, 2016

Après, n’oublions pas que l’animal aura été exempté de test antidopage et qu’au regard de ses activités, il ne fait aucun doute qu’il est « juiced to the gills » ; à savoir dopé jusqu’à la moelle (ou très très certainement). Il serait donc intéressant de le voir dans le cadre d’un combat organisé dans le cadre des nouvelles règles drastiques de l’USADA (United States Anti-Doping Agency).

Après sa victoire, le peu bavard Lesnar, en profitera pour délivrer un message de paix et appeler l’Amérique à rester unie au regard de toutes ces violences apercues ces derniers temps.

Cette victoire de prestige pose forcément la question de la suite de sa carrière dans l’octogone si suite il doit y avoir. A Bientôt 40 ans (dans un an), Lesnar n’en a plus pour longtemps s’il veut rester compétitif, mais la catégorie heavyweights est tellement ouverte qu’un dernier run pour le titre semble possible. Quand on lui pose la question, l’intéressé répond par un évasif : « Brock Lesnar does what Brock Lesnar wants to do ». La bête aura en plus empoché le plus gros chèque de l’histoire de l’organisation. Conor McGregor détenait jusque là le record avec un petit million de dollars signé par l’UFC. Pour son retour, Brock Lesnar a en effet reçu un joli chèque de 2.5 millions de dollars.

Si l’UFC 200 fut un gros pétard mouillé (merci à Conor et merci à Jon Jones), l’organisation peut remercier Brock Lesnar pour avoir été digne de l’événement. En tout cas, on espère le revoir très vite dans la cage. Pourquoi pas juste après le SuperSlam contre Randy Orton ?

Par G

Photo By: strikenation.com
4 Discussions on
“Brock Lesnar à l’UFC 200 – l’écrasement de tête”

Leave A Comment

Your email address will not be published.