Carey Price : le retour du Jedi

Carey Price, meilleur gardien de la ligue et MVP 2015 porte les Canadiens sur ses épaules.

Rétabli a 100 % de sa blessure à la hanche qui l’a privé d’une grande partie de la saison 2015/2016, Carey Price sera de retour dans la cage des Montréal Canadiens dès la rentrée. Voici pourquoi Price est définitivement la pierre angulaire du Tricolore.

Sans lui, tout fout le camp

En 2015/2016, Montréal a connu une saison de misère en finissant 13e de la Conférence Est. Après un excellent début d’exercice, la machine s’est écroulée courant décembre au même moment que la blessure de Carey Price à la hanche.

Carey Price

Enchaînant les mauvaises perfs, le Canadien n’a pu conserver sa place en playoffs, une première depuis 2012. Michel Therrien et ses joueurs ont en effet perdu tous leurs moyens suite à l’indisponibilité de leur portier vedette. S’en est suivi un bilan catastrophique pour le club montréalais, avec une fiche désastreuse de 28-36-6 sans son gardien star dans les filets. Durant l’automne, alors que Price gardait la cage, le CH avait obtenu un bilan record de 10 victoires pour seulement 2 défaites.

Outre ses performances et ses arrêts clés, Carey Price a un impact majeur dans la marche en avant des Canadiens. Véritable leader, il a grandement manqué dans le vestiaire. Un vestiaire qui s’est d’ailleurs disloqué au cours de la saison entre les affaires conjugales d’Alex Galchenyuk et la tension entre Max Pacioretty et P.K Subban. Dans le système de jeu, l’absence du portier MVP de 2015 a bouleversé pas mal de choses. En manque de confiance, les joueurs de champs avaient plus de mal à se porter vers l’avant et à être efficaces offensivement. On a vu à partir de décembre, une équipe en mal d’inspiration, peu sereine et très repliée sur soi. Chez les remplaçants de Carey Price, la sérénité n’était pas là non plus. Mike Condon et Ben Scrivens récupéré des Edmonton Oilers en cours de saison n’ont pas eu le rendement espéré. Pour Condon, son bilan est plutôt qu’honorable avec une moyenne de buts alloués de 2,71 par matchs et 90,3 % d’arrêts. Mike Condon effectuait ici sa première saison en NHL. En revanche, pour Ben Scrivens le bilan est catastrophique. En 15 matchs, il a obtenu une moyenne de 3,07 buts encaissés par rencontre. A la fin de saison alors qu’il n’y avait plus d’espoirs de faire les séries, les dirigeants ont même envoyé les jeunes Zachary Fucale (grand espoir du CH à ce poste) et Charlie Lindgren pour quelques matchs. Ce dernier venait à peine de finir sa saison en NCAA et a ainsi eu la chance de disputer sa première rencontre au sein de la Ligue Nationale.

 

 

Price he’s back

Fort heureusement, le calvaire semble terminé entre les poteaux du Centre Bell. Carey Price a affirmé ces dernières semaines qu’il était remis à 100 % de sa blessure. Face aux micros du média canadien TSN, il a ainsi déclaré : je suis à 100 %, j’ai travaillé très fort depuis ma blessure. » Il est don fin prêt pour la nouvelle saison qui approche avec son club de toujours. En contrat jusqu’en 2017/2018 avec le Tricolore, Price devrait continuer là où il s’est arrêté. Autrement dit, faire des miracles soir après soir et faire de Montréal une équipe majeure à l’Est. Considéré comme le meilleur gardien de la NHL actuellement (certains le voient même comme le meilleur joueur au monde), le canadien de 28 ans est un élément essentiel dans la réussite du CH.

Avant de reporter pour une nouvelle saison le chandail blanc, bleu et rouge, le portier participera à la World Cup avec le Canada. Sélectionné au même titre que Corey Crawford et Braden Holtby, Price devrait démarrer la compétition en tant que titulaire. Après sa médaille d’or obtenue aux JO de Sochi en 2014, c’est une nouvelle occasion pour lui de remporter un titre avec la feuille d’érable. Elle qui part favorite pour le retour de la Coupe du Monde dont la dernière édition remontait à 2004.

Pour le moment, Carey Price est pleine préparation. Espérons pour lui, mais aussi pour Montréal et pour le Canada qu’il retrouve pleinement tout son niveau. Il connaît son rôle et son importance au sein de la franchise la mythique de la NHL. La conquête d’une Coupe Stanley au cours des deux prochaines saisons (objectif du GM Marc Bergevin) passera inévitablement par des performances exceptionnelles du gardien vedette.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: quebec.huffingtonpost.ca, Photo/Paul Sancya

Leave A Comment

Your email address will not be published.