Coupé par le Miami Heat, Chris Bosh devrait vraisemblablement avoir joué ses dernières minutes NBA avec le maillot floridien.

Au Miami Heat depuis 2010 et resigné en 2014, Chris Bosh est plombé par les problèmes de santé. L’ailier fort, devenu franchise player avec son nouveau contrat, n’a plus joué en NBA depuis le début de l’année 2016. Afin de dégager du cap-space et face à l’impossibilité du joueur de rejouer, le Heat n’avait pas le choix : il fallait le couper. Toutefois la franchise a prévu de retirer son numéro 1 afin d’honorer l’un des meilleurs joueurs de son histoire. Chris Bosh a écrit une lettre de remerciement :

« Perdre en finale est l’une des pires expériences dans ma vie. C’était sans aucun doute une grande leçon d’humilité. Perdre face à l’équipe de ma ville natale, puis une saison reportée de quelques mois (lock-out) à a été très difficile. J’étais tellement gêné, j’étais réticent à sortir en public. Il était si difficile de faire face à tout le monde. »

« En sortant de cette époque, j’ai appris la persévérance. Vous ne comprenez jamais vraiment son sens jusqu’à devoir traverser des moments difficiles. Mais vous êtes resté positif Miami. Vous êtes resté avec nous et nous avez soutenus et renforcé conviction et nous l’avons fait ! Voilà ce qui rend ces moments si spéciaux. J’ai vu mes coéquipiers, mes amis et frères, briller dans les moments les plus sombres de leur vie. Ce n’était pas à propos de faire une belle action ou remporter un match crucial à l’extérieur. C’est le fait que ces gars ont fait le maximum quand ça comptait ! On a déjoué les pronostics tellement de fois. »

Après ses premiers problèmes de santé : « J’ai appris à rêver à nouveau. J’ai appris à apprécier le basket-ball et toutes ces choses encore plus maintenant . Les gens vont toujours voir les trophées et bannières et penser que c’est toute l’histoire. Mais c’est seulement une partie, seulement un moment dans le temps. J’ai appris que peu importe ce qui se passe sur le terrain, le jeu continue. Même quand les choses ont changé pour moi et que je ne pouvais pas jouer, les gens m’ont soutenu et m’ont fait savoir ce que le basket-ball à Miami signifiait pour eux. Je chéris vraiment ces rencontres. Ces « bonne chance », ou simplement quelqu’un qui s’intéresse suffisamment pour poser des questions sur ma santé, ça peut sembler être de petits gestes, mais ils sont parmi mes plus beaux souvenirs. »

« On a traversé la vie ensemble, Miami. Vous m’avez montré comment rester fort et traverser les moments les plus difficiles. Et bien que je ne l’aimais pas à l’époque, ça a fait toute la différence à long terme. Ça a fait de moi un meilleur homme, la personne que je suis aujourd’hui. Merci. Merci à ceux, à Miami, à travers le pays et dans le monde qui ont fait partie de #TeamBosh. J’espère que vous continuerez à me suivre sur mon voyage. »

Tags Heat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Isaiah Austin - condamné à ne pas jouer en NBA malgré des cartons à répétition

    […] cela, il est peu probable qu’il revienne en NBA. Comme avec Chris Bosh, la ligue ne prendra aucun risque avec la santé des joueurs. Pour Isaiah Austin, c’est un […]

    Répondre