Seul contre Tous : la réalité sous le casque

Critique du film Seul contre Tous

Ce mercredi sort Concussion, Seul contre tous en Français. Un film adapté de l’histoire vraie du Dr. Bennet Omalu, un neurologue nigérian et de son combat contre la NFL concernant des cas d’encéphalopathie traumatique chronique.

Le film aborde ici un thème récurrent du Football américain et du danger de sa pratique pour les sportifs. En effet, malgré les casques de protection, les traumatismes crâniens sont légion dans la plus grande ligue américaine. Ainsi lors de la saison 2015, il y a eu 58% de commotions en plus que lors de l’année 2014. En tout, ce sont donc 182 commotions qui ont été constatées sur les terrains en 2015. En 2014, le nombre était de  115. Même les chiffres de 2013 (148) et 2012 (173) étaient moins élevés. Le problème est donc bien réel pour la ligue.

Will Smith stars in Columbia Pictures' "Concussion."

Aux États-Unis, la NFL est véritablement une institution, une quasi-religion, un film s’attaquant donc à la ligue est donc forcément sujet à de nombreuses critiques et se doit d’être bon pour asseoir son propos. Omalu fera face à ces mêmes critiques. Will Smith dit d’ailleurs : « Le film raconte l’histoire d’un homme qui fait une découverte sur un sport avec lequel il n’entretient aucun lien et qui doit livrer cette difficile information à des gens dont il souhaite se faire accepter. » Malheureusement, cette découverte vaudra au Dr Omalu, d’être rejeté par ses pairs.

Le film est adapté de la brillante enquête réalisée par Jeanne Marie Laskas en 2009 pour GQ « Bennet Omalu, Concussions, and the NFL: How One Doctor Changed Football Forever » et disponible ici.

Will Omalu

Will Omalu

Tout commence en septembre 2002 à Pittsburgh, lorsque le Docteur Omalu, qui n’a aucun intérêt pour le Football américain procède à l’autopsie d’un ex-joueur de Football américain : Mike Webster.  Sauf que Webster ou « Iron Mike » n’est pas n’importe quel joueur, il est une légende de la ligue, 9 fois Pro Bowler et 4 fois champions avec son équipe des Pittsburgh Steelers. Il forma avec Terry Bradshaw, la plus grande paire Center-Quarterback de toute l’histoire de la ligue. Mike Webster trouva la mort d’une bien triste manière. Après sa carrière, il perdit tout son argent, devint fou, acheta un taser et l’utilisa pour soulager ses douleurs et réussir à s’endormir. Webster, 9 fois All-Pro, perdait petit à petit la mémoire, ne savait plus comment se nourrir et n’avait pour seule maison que sa voiture avec un sac-poubelle et du scotch en guise de vivre. Oui, nous parlons toujours de la même légende NFL, la question d’Omalu est d’ailleurs juste : « How did this big athletic man end up so crazy in the head? ».

Will Smith, le vrai Bennet Omalu, et le réalisateur Peter Landesman pendant le tournage de "Concussion."

Will Smith, le vrai Bennet Omalu, et le réalisateur Peter Landesman pendant le tournage de « Seul contre Tous »

Très vite, le docteur découvrira que c’est la pratique du Football américain qui causa une telle descente aux enfers pour ce joueur. Il s’attaquera donc malgré tout à la toute puissante National Football League en mettant en lumière la CTE (pour chronic traumatic encephalopathy), un mal jusque là inconnu. Une maladie dégénérative générée à la suite de nombreuses commotions cérébrales. La ligue voulait purement et simplement supprimer tous les travaux du doc’. Dernière cette volonté se cache effectivement un besoin viscéral de protéger un sport à la violence extrême. Si le grand public est persuadé que la pratique du Football est dangereuse alors…

Au terme de la séance, on ne peut d’une part que saluer la performance de Will Smith, injustement oublié aux Oscars. Il y interprète un Omalu, juste et déterminé, qui ne souhaite qu’une seule chose : que la ligue fasse le nécessaire pour améliorer la santé de ses joueurs. Rien de plus. D’autre part, Alex Baldwin, dans le rôle d’un ex-docteur des Pittsburgh Steelers est lui aussi parfait. Il sort notamment la punchline du film et le fameux : « God First, Football Second » sur l’importance du Football aux États-Unis.

1286100 - Concussion

Le combat d’Omalu, pour la justice est tout à fait juste, intègre malgré les menaces et pressions extérieurs, il restera droit dans ses bottes et continuera à mettre en avant les problèmes causés par la pratique de ce sport.

Si la question des répercussions physiques de ce sport reste aujourd’hui un problème et est au cœur du long-métrage. Ce film a pour mérite de mettre en lumière un côté obscur du sport professionnel et trop souvent oublié par les médias : l’après-carrière. Loin des supporters et loin des paillettes, les joueurs ont la plupart du temps un seul soutien : leur famille, quand ils en ont une.

Vous ne ressortirez donc pas indemne d’un tel film surtout si vous êtes fans de Football Americain. Avec Seul Contre Tous, Peter Landesman signe un film fort sur un sujet lourd qui au delà d’être un très bon film, prouve au monde les réels talents d’acteur de sa star : Will Smith.

Photo By: collider.com, Sony Pictures
3 Discussions on
“Seul contre Tous : la réalité sous le casque”

Leave A Comment

Your email address will not be published.