Coupe Davis – Juan Martin Del Potro ou le retour du maudit

On le croyait mort et enterré, mais non. Juan Martin Del Potro a encore prouvé son incroyable combativité dans la victoire de l’Argentine en Coupe Davis.

Pour un retour, quel retour ! L’Argentin Juan Martin Del Potro a réussi l’exploit de revenir des enfers suite à deux grosses blessures. 2016 est définitivement l’année de son retour au premier plan. Après un début de saison discret malgré l’élimination de Stan Wawrinka à Wimbledon, la tour de Tandil lâchait les chevaux à Rio. Au premier tour, il sortait ainsi le numéro 1 mondial et grandissime favori Novak Djokovic. Après avoir renvoyé Nadal en Espagne au bout du suspense, il ne pouvait que s’avouer vaincu en finale contre Andy Murray. Il était arrivé au Brésil en étant 145e mondial… Pour la deuxième fois aux JO, il repartait donc avec une breloque. Après le bronze en 2012 (victoire contre Djokovic) et l’argent cette année, il pourrait tenter l’or en 2020 (il aura 32 ans).

Après avoir reçu une wild-card à l’US Open 2016, Del Potro se faisait sortir en quatre sets par le futur vainqueur en quart de finale. Pour la première fois depuis Wimbledon 2013, l’Argentin était présent en deuxième semaine d’un tournoi du Grand-Chelem. De quoi annoncer de grandes choses pour la suite…

C’est en Coupe Davis que Del Potro fera merveille. Ainsi, en demi-finale, il se vengera d’Andy Murray en le battant au bout du suspense 6-4, 5-7, 65-7, 6-3, 6-4 en plus de 5h de jeu. La Grande-Bretagne rendra son titre lors de la défaite d’Evans contre Mayer. Lors de la grande finale de ce week-end, l’Argentine affrontait la Croatie de Cilic. Durant l’ensemble du week-end, un Del Potro royal sous la tunique albiceleste permettra à l’Argentine de repartir avec la fameuse coupe. Après avoir remporté le premier simple contre Karlovic, il perdra en double. Il allait donc affronter Marin Cilic, numéro 6 mondial pour recoller à 2-2 et entretenir l’espoir. Del Potro se retrouve mené 2 sets à rien. On se dit alors que c’en est terminé des espoirs argentins. En effet, jamais Del Potro n’était revenu après un tel écart et pourtant. Au bout d’un duel physique de 4h53, c’est bien le géant de Tandil qui levait les bras au ciel. Il s’offrait une victoire de légende 64-7, 2-6, 7-5, 6-4, 6-4 pour permettre d’y croire.

Federico Delbonis gagnait ensuite le match décisif face à Ivo Karlovic pour mettre son pays sur le toit du monde. Après quatre finales infructueuses, l’Argentine l’emportait enfin. Juan Martin Del Potro pouvait oublier ses échecs de 2008 et 2011. En 2017, derrière les retours de Federer et Nadal, il faudra surveiller avec la plus grande attention les résultats du 38e mondial…

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: @francetvsport

Leave A Comment

Your email address will not be published.