Avengers Endgame Iron Man

11 ans après Iron Man premier du nom, Marvel Studios tourne une page de sa glorieuse histoire avec Avengers Endgame. Critique.

Ce mercredi 24 avril en France, et vendredi 26 avril aux États-Unis, les cinémas n’auront d’yeux que pour Avengers Endgame (dispo ici). Le blockbuster Marvel au casting insensé doit en effet servir de conclusion épique à Infinity War sorti il y a un an. Le film doit aussi et surtout tourner une véritable page après 11 années de Marvel Cinematic Universe faites de 21 films. Alors, pari tenu ?

Alors qu’une bonne partie de l’intrigue avait fuité notamment sur le royaume quantique et l’arrivée de la sauveteuse Captain Marvel, Endgame ne déçoit pas. Évidemment, après la raclée infligée par Thanos il y a un an, le revanche des Avengers était inéluctable. Toutefois, Marvel fait ENFIN des choix forts en nous épargnant le happy ending à la Disney. Oui, certaines de vos craintes vont se confirmer. Oui, des pertes vont être à déplorer. Oui, vous allez pleurer.

Au delà de cette émotion palpable tout au long du film, Endgame est surtout une formidable gourmandise. Les fans sont absolument rincés par Disney (on déplore seulement l’absence d’une scène post-générique). Clairement, Kevin Feige donne aux aficionados ce qu’ils attendaient depuis de nombreuses années et cela sur 3h02 (que l’on ne voit pas passer !). Il y a parfois quelques excès, notamment sur le moment #MeToo et quelques interventions de Captain Marvel (un brin TOO MUCH), mais ceux-ci sont toujours dans une volonté de célébrer les héros.

« La raison pour laquelle nous avons choisi de garder tel ou tel personnage à la fin d’Avengers Infinity War est que nous voulions que les Avengers originaux s’en sortent et fassent face à ce qui s’est passé. Ce sont les Avengers des origines, ceux que l’on suit depuis près de dix ans, et nous voulions vraiment explorer leur état d’esprit après ce que Thanos leur a fait. » – Trinh Tran, productrice executive

Avengers Endgame Hawkeye
Guess who’s back ?

Le synopsis qui spoile un peu : Au lendemain de la défaite, les Avengers restants sont confrontés à la plus grande de toutes leurs épreuves : trouver en eux-mêmes la force de se relever et découvrir le moyen de vaincre Thanos une fois pour toutes. Leur solution : revenir dans le passé pour réunir les pierres d’infinité avant le Titan.

Ainsi, les Avengers survivants nous refont les films du MCU (casting d’époque à la rescousse). Un fan service XXL où les clins d’œil sont nombreux et où ce même fan service sert l’intrigue. Une gageure. Du fait des péripéties, le film emprunte les codes du film de braquage, avec un certain succès. Après Ocean’s Eleven et le magot du Bellagio ; ce sont les Stark’s Eleven et les pierres d’infinité. Un rythme rafraîchissant et qui surprend même pour un 22e film (!). Dans une atmosphère bien plus pesante qu’habituellement, Endgame arrive aussi à faire sourire et même rire grâce à des dialogues et séquences bien agencés (coucou Justice League).

« J’ai vraiment hâte de voir les gens littéralement perdre la boule, parce que c’est le seul film dans lequel j’ai joué où je garantis que personne ne peut deviner ce qui va se passer » – Robert Downey Jr.

Les survivants

Avec une palette d’Avengers légèrement resserrée, la vieille garde à la part belle. Chris Hemsworth (Thor), Robert Downey Jr. (Iron Man) et Chris Evans (Captain America) sont les tauliers et impeccables dans leurs interprétations. On souligne une nouvelle fois la performance de Josh Brolin, toujours aussi puissant et juste d’intensité en Thanos tout de CGI. Notons également, le retour salvateur de Hawkeye (Jeremy Renner), parfaitement expliqué et servant à merveille la remontada.

Depuis le 2 mai 2008 et le succès commercial et critique d’Iron Man, Marvel règne en maître sur les films de superhéros. Avec Endgame, nous avons une importante conclusion à cet imposant chapitre débuté par Tony Stark. Immensément attendu, le blockbuster ne déçoit pas. Merci pour tout Stan Lee. Et maintenant, place à Galactus.

4 Commentaires

  1. […] Toutefois, il est à noter que le troisième volume d’Avengers n’avait pas bénéficié de la sortie simultanée chinoise. Derrière l’Amérique du Nord, il s’agit tout simplement du plus gros marché mondial. Du côté des records en Amérique du Nord, Endgame a rapporté 156.7 millions de dollars lors de sa première journée d’exploitation. Le précédent record appartenait à Star Wars The Force Awakens (dispo ici) avec 119 millions de dollars. Au niveau des projections au box-office, on est à 2.5 milliards de dollars au global pour Endgame. Le record d’Avatar est à 2.7 milliards… Pour lire notre critique du dernier Avengers, que nous avons apprécié, c’est ici. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here