Toujours dépeuplés, les Golden State Warriors se déplaçaient dans le Minnesota pour tenter de revenir à la victoire. C’est raté.

C’est sans Klay Thompson, ni Stephen Curry et encore moins Draymond Green, que les Warriors allaient chez les Wolves. Au final, la franchise californienne a craqué dans la dernière ligne droite, en overtime, pour tomber 125 à 119.

Seul au monde ou presque, D’Angelo Russell a réalisé un match impressionnant avec 52 points (19 sur 37), 7 sur 17 à trois-points, 9 rebonds, 5 passes (3 TOs), 3 interceptions, 2 blocs. Touché à la cheville et absent lors des trois derniers matchs, D-Lo s’est donc offert son career-high pour son retour, et montré qu’il pouvait enfiler le costume de taulier. Malheureusement pour lui, Andrew Wiggins était en très grande forme avec 40 points (17 sur 33), 5 rebonds, 7 passes, 3 interceptions.

Tags Warriors

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. D'angelo Russell made the match of his life, for nothing ! | | SportSXnews.com

    […] Source […]

    Répondre