DAMSO à l’AccorHotels Arena 2018, on vous raconte le concert de l’année

20h40 pétantes, l’écran s’allume, la pression monte dans la foule. L’AccorHotels Arena est pleine à craquer, tous attendent l’homme de la soirée.

Les premières notes du tube « Feu de bois » résonnent, et une ombre apparaît. 18 000 mains en l’air forment le signe Vie, comme une manière de saluer l’entrée de celui qui va tout casser à Paris pendant 2 heures. Dès la première chanson, la fosse ressemble à raz de marée, tout le monde saute, chante, et crie. Ni PNL, Orelsan ou même son ancien mentor Kopp 92i à l’U Arena ne peuvent se vanter de faire le même effet, et de déchaîner autant la foule lorsqu’ils arrivent sur scène.

Autre chose importante à noter : la présence de tous ses « feats ». Orelsan, Angèle, Kalash et même un guitariste incroyable qu’il a repéré lui-même sur Instagram partagent la scène avec lui. Quoi de mieux pour assurer un show minimaliste par la mise en scène, mais incroyable par l’atmosphère et l’ambiance.

Tout y est passé : tous ses classiques de l’album Lithopédion, certains titres de Batterie Faible, d’Ipséité. J’respecte R et Débrouillard « déchainent les enfers » comme dirait Booba dans une salle chauffée à blanc qui n’attendait que ça.

Enfin, ultime cadeau à ses fans, TheDamso (son nom instagram) interpréta sur scène le titre « Amnésie », qui n’est plus disponible sur les plateformes de streaming, et que beaucoup considèrent comme un des plus grands chefs-d’oeuvre de l’artiste belge. Il a d’ailleurs fini la voix tremblante, sans doute touchée à la fois par les paroles, mais aussi par la communion avec son public. Bref, merci Damso, tu fais partie de la cour des très grands sur scène, et à très bientôt, on l’espère tous ! »

Photo By: Maxime Gluch
1 Discussion on “DAMSO à l’AccorHotels Arena 2018, on vous raconte le concert de l’année”
  • « Ni PNL, Orelsan ou même son ancien mentor Kopp 92i à l’U Arena ne peuvent se vanter de faire le même effet, et de déchaîner autant la foule lorsqu’ils arrivent sur scène ».

    C’est très bien d’être enthousiaste et Damso mérite largement cet enthousiasme mais c’est tout simplement faux.

    L’arrivée de Booba à la U Arena était tellement assourdissante que mes oreilles ne distinguaient plus rien et qu’il m’a fallu plusieurs secondes pour capter le beat de 3G le morceau d’entrée.

Leave A Comment

Your email address will not be published.