Game 5 – le champion reste en vie

Win or Go Home, voici ce qui attendait les Warriors pour ce Game 5, une victoire ou rien pour ceux qui doivent forcer un hypothétique Game 7 pour s’en sortir.

1/9 puis 1/7 Draymond Green, tragique depuis deux matchs et facteur X du Thunder, il le sait, doit se rattraper. Ajoutons à cela des actions pour le moins controversées sur les joueurs adverses. Le troisième larron du Big Three californien et facilitateur extrême doit se reprendre pour redevenir pour ce qu’il était en saison régulière, un joueur All-NBA. Curry doit également reprendre son habit de MVP. On le sait, Babyface n’aime pas la pression, Oklahoma City lui accorde donc un traitement tout particulier et le meneur est donc naturellement en grande difficulté sur la série.

Pour OKC, c’est plus simple, ils doivent continuer sur leur lancée. Les hommes de Billy Donovan sont à leur climax niveau concentration. Ils restent sur deux grosses branlées face au meilleur bilan de l’histoire de la ligue. À 3-1, c’est leur première balle de match, de là à battre le champion en titre chez lui pour l’éliminer ?

Début du match, OKC et les Warriors se répondent à chaque action dans une Oracle Arena toujours bouillante.

À 15-10 les Warriors tentent par deux fois de planter des banderilles à trois points par Curry et Thompson échouent successivement. Grâce à un jumper d’Iguodala, Golden State prend 7points d’avance, 17-10, puis 9 points d’avance par Draymond Green. Temps mort, Curry rejoint le banc et Livingston prend les reines du navire. 21-12, Thompson donne 9 points d’avance sur lancers francs. Alors que Westbrook évite une nouvelle perte de balle, OKC reste encore bloqué à 12 points. Décidant de faire tourner, il trouve Robertson dans le corner à trois points, 22-15.

Contrairement à Curry, Thompson est bien en jambe dans ce premier quart , Durant également. Fin du quart, 25-21 pour Golden State.

Golden State attaque le second quart pied au plancher avec une second-team bouillante, fraîchement sortie de prison Speights commence avec 5 points à la suite, dont une action à 2+1 points pleine de rage ! Anthony Morrow à trois points permet à OKC de revenir à 1 point, 32-33, lui est parfait pour le moment avec un joli trois sur trois. Temps mort de Steve Kerr, on voit Ibaka calmer un Westbrook tendu qui a déjà raté 9 de ses 10 tirs tentés.

Mo Speights, se met à planter à trois points ! C’est fou ! Thompson répond à Adams sur un pull-up. Westbrook à trois points, enfin ! Curry s’y met également pour marquer 7 points d’affilée et commence à salement chauffer l’Oracle.

Le temps mort de Donovan, permet aux boss d’OKC de reprendre leurs esprits, Durant puis Westbrook permettent au Thunder de revenir 47-43. Après une grosse pression des Warriors, Barnes plante à trois points et donne 8 points d’avance à la DUbnation 53-45. Steve Kerr veut du mouvement : « Keep them work with our Ball movement ». À 3-13 au tir, Russell permet au Thunder de revenir à cinq points en mettant un de ses deux lancers. Au rebond offensif, Bogut récupère un tir raté de Curry, 10 points et 8 rebonds pour lui à la mi-temps et les Warriors terminent le quarts-temps avec une avance de 8 points. Ayant remporté pour le moment chaque quart avec 8 points d’avance, le champion est en vie. Pour la première fois depuis deux matchs, les Warriors n’ont pas pris 70 points dans la tronche à la mi-temps. Les patrons en défense, Bogut et Green sont mieux et ça se sent. Avec seulement trois tirs tentés, Ibaka est en revanche très timoré sur ces premières 24 minutes, la même pour Waiters avec zéro point en 16 minutes. Une première moitié de match engagée donc, mais qui manque de folie de part et d’autre.

Ibaka semble nous avoir entendus, il plante à trois points. Bogut, quasi-parfait (6-7) depuis le début de la rencontre lui répond. Green, toujours en stresse se prend une technical ; « calme toi bordel mec ! ». Cela permet à Durant de rentrer ses trois lancers et à OKC de revenir à trois points. Ibaka à nouveau (laissé seul par un Draymond de retour dans le meilleur du pire), OKC revient à un point !! Run de 9-2 depuis le début du quart pour le Thunder qui est revenu dans le match. Time-Out Kerr, Curry plante à trois points, suivant d’un gros block de Green, qui perd malheureusement la balle sur la possession suivante ; 63-59.

65-65 partout ! Durant permet à OKC de revenir. Curry lui répond avec une action de classe et Westbrook qui dans la foulée met du parking, 68-67. On tient quelque chose les gars ! Sur une nouvelle perte de Russell, Green marque à la réception d’une touchdown-pass, avec la faute, les Warriors reprennent 4 points d’avance. Westbrook s’emmêle encore les pinceaux, Green en profite et maintient le Thunder à 4 points…Oui, ça commence à faire beaucoup de conneries pour RW déjà à 6 turnovers. Avec son troisième trois points du match (sur 6 tentatives), le MVP donne 7 points d’avance au champion. Avec une minute restante, Donovan décide de commence le Hack-a-Ezeli…qui rentre ses deux lancers. Après quelques paniers, fin du quart, Golden State ne mène plus que de quatre points. L’ultime quart-temps sera décisif !

Iguodala allume à trois points, +9 pour les Warriors qui commencent le quart pied au plancher. Après un time-out, Barnes s’y met aussi +12 pour la plus grosse avance du match…avec un seul starter sur le terrain pour GS, lui. Livingston marque également, swiiiiiish, un nouveau turnover de Russell, toujours +12. Speights coup sur coup, Russell bloqué par Green, +13 pour les Warriors. Bogut continue son chantier également et maintient le Thunder à treize points.  Premier trois points, d’Ibaka, +10 Warriors, il reste 5 minutes. Durant met ses deux lancers, puis un 3-points, le Thunder revient à 5 points. Curry répond en marquant, avec la faute, « back-to-back MVP ».  Andre Roberson saute dans le public pour sauver la balle, ça ne donne rien. En contre-attaque, Curry tente le trois-points loupé. Il reste deux minutes à jouer et les Warriors mènent de 6 points. Roberson fait sa 6e faute, inutile, bye-bye et permet à Curry d’avoir 2 lancers (synonyme de deux points). Perte de balle de KD, les fans le savent, c’est dans la poche. +10 avec une minute à jouer ; tout se jouera à la Chesapeake Energy Arena. Malgré un ultime sursaut sur une perte de balle de Curry, le Thunder ne parvient pas à revenir à -3 avec 40 secondes à jouer. Durant part sur le banc avec 40 points, à 1 petit point de son record en playoffs, Westbrook de son côté termine à 31 points mais à 11 sur 28. Victoire 120-111 des Warriors dans le sillage des Splash-Brothers retrouvés, ne jamais sous-estimer le coeur d’un champion.

L’affaire est donc entendue. Avec un monstre à deux–têtes si maladroit, le Thunder ne pouvait guère espérer mieux. Prochain match chez le Thunder qui aura la ferme intention d’en finir une fois pour toutes. Pour les Warriors, rien ne change, « Win or Go Home ». Ce sera samedi soir.

Boxscore

 

Photo By: slate.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.