le Game 6 de LeBron James en Finales de Conférence contre les Celtics

Game 6 des Finales de Conférence Est 2012, le Heat de LeBron James est mené 3-2 par les Celtics et se déplace au TD Garden. Moment d’histoire pour un King James superstar.

Playoffs 2012, le Big Three de Miami sort d’une défaite en Finales contre les Mavs où LeBron James fut très décevant. Après une saison régulière où le Heat finira second, derrière Chicago. Après avoir éliminé les Knicks et les Pacers, LeBron James retrouve ses meilleurs ennemis : le Big 4 des Celtics.

On parle ici d’une équipe qui aura poussé le quadruple MVP à quitter sa ville natale pour former une superteam avec ses potes D-Wade et Bosh.

  • Élimination par les Celtics en Demi-Finale de Conférence 2008 : 4-3
  • Élimination par les Celtics en Demi-Finale de Conférence 2010 : 4-2
  • Qualification face aux Celtics en Demi-Finales de Conférence 2011 : 4-1

Au delà des joutes de saison régulière, toujours très disputées, King James a déjà croisé trois fois Kevin Garnett and co en playoffs. La Green Army mène 2-1 dans leurs affrontements, mais la qualification en 2011 semble signifier une véritable prise de pouvoir du Heat. Pour les Finales de Conférence 2012, Miami est privé de Chris Bosh et les Celtics, loin d’être morts vont plus que résister.

Avec l’avantage du terrain, le Heat commencera par prendre les deux premiers matchs (le second en overtime). Les vieux briscards du Massachutestts répondront de la même façon. Pour le retour à South Beach, les Celtics réussiront l’exploit de l’emporter 94-90 !

Un LeBron James en mission

Menés 3-2 avant le retour au TD Garden, LeBron est dans l’obligation de l’emporter sous peine de voir sa réputation de looser le poursuivre encore longtemps. Plus qu’une élimination, le MVP en titre (à l’époque) jouait sa carrière sur ce match. Son Game 6 des Finales de conférence Est sera un chef d’œuvre.

  • 30 points à 12/14 à la mi-temps
  • 45 points (à 73%), 15 rebonds, 5 passes à la fin du match
  • Paul Pierce maintenu à 9 points (à 22%) !

« À lui seul, il a assassiné l’une des équipes Celtics les plus impressionnantes dont je me souvienne. 30 points en première mi-temps. 30 ! Tout ça avec un regard vide sur son visage. C’était comme regarder la vidéosurveillance d’un tueur en série en train de démembrer froidement un corps pour le ranger dans un frigo » – Bill Simmons dans un magnifique article, The Consequence of Caring

Si les stats, à Boston, chez le public le plus bouillant de la ligue sont impressionnantes, le rendu visuel l’est encore plus. Pendant 45 minutes, c’est un joueur en mode cyborg, impassible qui réduira à néant toute une équipe et ses supporters. C’est bien simple, les débats étaient clos à la mi-temps. Le Heat remportera le match 98-79 (part 1, part 2) puis finira le travail à la maison avant de broyer OKC en Finales NBA.

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: TNT

Leave A Comment

Your email address will not be published.